Le Camp des Milles ouvre au public

Catégorie : Histoire, Bouches-du-Rhône  |  le 10 Septembre 2012 par Véronique Tison

Camp des Milles

Après dix années d’une gestation parfois difficile, le Site-Mémorial du Camp des Milles, près d’Aix-la-Provence, est inauguré lundi 10 septembre par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault avant son ouverture au public le 12 septembre, à temps pour l’année européenne de la culture 2013 à Marseille-Provence dont il est l’un des grands projets.

Dans ce bâtiment industriel, une ancienne tuilerie désaffectée, furent internées entre 1939 et 1942 plus de 10.000 personnes dans des conditions de plus en plus dures. Jusqu’en juillet 1942, le camp abrite des étrangers et militants antifascistes, notamment des ressortissants allemands et des anciens des Brigades internationales d’Espagne. A l’été 1942, il devient un camp de déportation des Juifs de la zone libre : près de 2.000 hommes, femmes et enfants y sont internés avant d’être déportés à Auschwitz via Drancy ou Rivesaltes.

Seul grand camp français d’internement et de déportation encore intact, le site se veut aujourd’hui un lieu d’histoire et de mémoire mais aussi de pédagogie, résolument tourné vers l’enseignement de la fraternité et du respect de l’autre.

« Ce qui est recherché, ce n’est pas que le visiteur, en particulier le jeune visiteur, sorte du Site-Mémorial accablé devant la noirceur des persécutions, mais qu’il prenne conscience que, éclairé par ce passé tragique, chaque homme ou femme peut mobiliser ses capacités de vigilance et de résistance, et sa responsabilité en tant que personne et en tant que citoyen », explique Alain Chouraqui, directeur de recherche au CNRS et président de la fondation qui gère le site.

Site-Mémorial du Camp des Milles, 40, chemin de la Badesse, 13547 Aix-en-Provence Cedex 4, tél. 04.42.39.17.11, site Internet : www.campdesmilles.org

Ouvert tous les jours de 10h à 18h sauf les lundis. Tarif : 9,50 euros / 7,50 euros (tarif réduit).

1 commentaire

1011 le 8 Novembre 2018 à 14h43

Merci pour votre article.
N'oublions pas les camps français premier jalon vers les camps nazis !

Plasticienne engagée, j’ai réalisé une série intitulée « Enfant de parents» sur la présence des camps en France pendant la seconde guerre mondiale, dont le camp des Milles. C'est un sujet totalement méconnu, voire occulté par les français en général. C'est grâce notamment aux collections philatéliques que j'ai pu trouver des enveloppes avec l' adresse des camps pour cette réalisation.

Cette série fut exposée à trois reprises à Chambéry en Savoie, Villard-Bonnot et à Uriage en Isère et j'espérerais cette oeuvre dans un lieu de mémoire.

A découvrir : https://1011-art.blogspot.fr/p/enfant-de-parents.html
Mais aussi : https://1011-art.blogspot.fr/p/lettre.html

Plan du site La Revue française de Généalogie