Les apports de la science à la poursuite des criminels

Catégorie : Histoire, Seine-Saint-Denis  |  le 30 Septembre 2019 par Laurence Abensur-Hazan

La science à la poursuite du crime. Alphonse Bertillon, pionnier des experts policiers

Dans la droite ligne de l’exposition "Fichés ?" présentée en 2011 dans leur bâtiment parisien, les Archives nationales – cette fois à Pierrefitte – proposent actuellement de découvrir les apports de la science à la poursuite des criminels… mais pas seulement.

Le célèbre Alphonse Bertillon (1853-1914), qui fut responsable du service de l’identité judiciaire de Paris, est au cœur de l’exposition et avec lui tous les progrès que lui doit la police scientifique. C’est lui en effet qui est à l’origine des procédés d’identification des délinquants par leurs caractéristiques physiques qui ont alors fait l’objet d’une classification minutieuse.

Cette avancée à partir des années 1880 s’inscrivait dans un contexte de récidive importante contre laquelle les pouvoirs publics entendaient lutter efficacement.

Il devenait essentiel de bien identifier les prévenus : dorénavant ils furent donc examinés, mesurés, photographiés de face et de profil… Cela donna lieu à la constitution d’un fichier nominatif dont des fac-similés sont présentés dans une scénographie qui évoque la réalité de l’époque.

Présentée par thèmes, l’exposition évoque la vie d’Alphonse Bertillon, mais revient aussi sur la grande affaire judiciaire du moment que fut l’affaire Dreyfus. Panneaux explicatifs, documents provenant en partie des services d’archives et légendes qui les accompagnent montrent aussi combien le "Bertillonnage" a été étendu à d’autres populations, comme les nomades, et institutions comme les prisons ou la morgue, lieux dans lesquels l’identification précise des individus était indispensable.

Pour nous généalogistes, cette exposition est une occasion de plus de mesurer toute l’étendue des données nominatives que nous pouvons espérer trouver sur nos ancêtres et cousins, qu’ils aient été délinquants, nomades ou qu’ils aient eu le malheur de séjourner en prison ou de finir à la morgue.

Informations pratiques :

  • "La science à la poursuite du crime. Alphonse Bertillon, pionnier des experts policiers", exposition ouverte du lundi au samedi, de 9h00 à 16h45 jusqu’au 14 janvier 2020. Archives nationales, 9 rue Guynemer, 93383 Pierrefitte-sur-Seine (métro : Saint-Denis Université). Entrée libre et gratuite
  • La science à la poursuite du crime, d'Alphonse Bertillon aux experts d'aujourd'hui, de Pierre Piazza et Richard Marlet, Editions de La Martinière, 35 euros, 336 pages.

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie