Quatre siècles de meunerie familiale, ça se fête !

Catégorie : Histoire, Lot  |  le 22 Septembre 2017 par Guillaume de Morant

Nul n'est besoin d'aller chercher les grands noms du luxe pour trouver des entreprises quadri-centenaires ! Dans le Lot, les savoirs-faire se transmettent aussi dans le noble métier de la meunerie. La famille Moles exploite le même moulin, de générations en générations du même nom depuis 1617, nous apprend un article du journal La Dépêche.

Au moulin de Brousse, à Castelnau-Montratier sur la rivière de la Grande Barguelonne, ce sont Francis et son fils Jean-Pierre qui sont à la manoeuvre et héritiers de cette longue lignée de meuniers. Le fils a repris l'exploitation en 2002 en produisant surtout du blé, puis en fabricant et en commercialisant son propre pain dans un four à bois traditionnel. Certes, le moulin à eau et ses deux paires de meules, l'une dormante et l'autre tournante superposée pour écraser le grain, a été modernisé, il a par exemple été doté d'un système hydraulique performant.

Mais plus que la technologie, son emplacement stratégique explique sans doute la longévité de son exploitation. Tout laisse à penser qu'il faisait partie du site gallo-romain du lieu-dit Le Souquet, dont des vestiges ont été retrouvés.

L'arbre généalogique de la famille Moles a permis de comprendre d'autres rouages, ceux de la transmission familiale. Il a été reconstitué jusqu'en 1617, avec l'apparition du nom d'un ouvrier du moulin, un certain Jean Moles travaillant pour le meunier Pierre Brousse. Comme bien souvent, il a fini par épouser la fille de son patron, une certaine Gailharde Brousse, avec laquelle il a contracté mariage en 1637.

Aucun des deux époux ne se doutaient qu'ils allaient fonder une lignée de treize générations de meuniers qui allaient se succéder de père en fils dans le même lieu pendant quatre siècles. Une journée de fête et de commémoration est prévue ce dimanche 24 septembre 2017 par l'association les Amis des moulins de Boisse et de Castelnau-Montratier. 400 ans, ça se fête !

Lien

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie