André Legoux

Catégorie : Hommage 14-18, Eure-et-Loir  |  le 11 Septembre 2018 par Michel Bonnot

C'est par le biais d'un courrier écrit à l'époque par le lieutenant Bigot que je souhaite rendre hommage à mon grand-père le caporal André Legoux né le 16 janvier 1884 à Maintenon (28).

« Cher Monsieur,

Veuillez m'excuser d'avoir tant tardé à répondre à votre lettre du 18 courant. Le travail intensif du camp de Mortagne me laisse peu de loisir, même pour la correspondance urgente.

Je puis en effet, vous donner quelques précisions sur les circonstances de la disparition du brave caporal Legoux que j'estimais beaucoup pour ces belles qualités de droiture et de courage.

Le 11 avril, vers 6 heures, la 23e Cie du 301e reçut l'ordre d'attaquer les fameuses tranchées du point X, sur la crête des Eparges, besogne difficile puisque cinq fractions de Régiments différents avaient déjà essayé l'attaque, sans résultat aucun.

Contre toutes nos espérances, je parviens à prendre pied dans deux tranchées ennemies, sans trop de pertes, à la suite d'un assaut furieux à la baïonnette, après avoir franchis des monceaux de cadavres, dans un terrain où l'on s'enfonçait dans la boue jusqu'au genou.

Legoux, à la tête de son escouade, fut un des premiers à sauter dans la tranchée ennemie. Je le vis de mes propres yeux s'installer à l'entrée d'un abri-caverne d'où voulaient sortir les boches et en assommer à coups de crosse (sa baïonnette lui ayant été arrachée par un allemand blessé). Quelques teutons furent ainsi descendus par Legoux qui, pour employer l'expression de ses camarades, "ressemblait à un lion". Puis 3 survivants m'ont dit avoir vu Legoux tomber, grièvement blessé (d'un coup de baïonnette parait-il). L'un d'eux affirme même qu'il était mort. D'ailleurs, 20 minutes après, les deux tranchées que nous avions prises sautèrent, car les boches les avaient minées. Nous sommes revenus une dizaine sur 85...Que sont devenus mes braves poilus ? J’espère qu’un certain nombre sont prisonniers blessés. Et mon plus vif souhait, est que Legoux soit parmi ceux-ci.

Excusez-moi de vous dire ainsi la vérité brutale. Je crois que l’incertitude serait encore plus mortelle pour la famille de ce brave dont je garde le meilleur souvenir.

J’ai tenu à faire citer le Caporal Legoux à l’ordre du jour. Ma demande fut appréciée et voici le texte de la citation à l’ordre du régiment : Caporal Legoux "Grièvement blessé à la tête de sa troupe dans les combats du 11 au 15 avril" ».

André Legoux est mort le 11 avril 1915 aux Eparges dans la Meuse.

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie