Armand Martineau

Catégorie : Hommage 14-18, Vendée  |  le 03 Novembre 2018 par Philippe Martineau

Mon grand- père, Armand, est né le 1 février 1878 à La Caillière (Vendée). Il est inscrit sur la liste cantonale sous le n°44 en 1898. Il effectue son service militaire au 137e RI de Fontenay le Comte et obtint son certificat de bonne conduite en 1900.

En 1914, sa famille compte cinq enfants dont mon père né le 6 mars 1914.

Armand effectue une période d’exercice au 84e RI du 22 au 30 mai 1914. Il prend la route de Fontenay le Comte, le lundi 3 août, deuxième jour de mobilisation, conformément à son fascicule.

Affecté au 1er bataillon, 4e compagnie, il quitte Fontenay le 10 août. Le 18 août il quitte Nantes en direction du camp retranché de Paris. Le 22 août, sur ordre du gouverneur militaire, le régiment s’embarque à la gare de Wissous (91) en direction de Lille. Le bataillon d’Armand est détourné le 23 août sur Fretin et Péronne (Somme). Il débarque à la gare de Fretin.

Dès l’aube du 24 août, l’infanterie française fait son entrée à Tournai. Elle devait retenir les Allemands pour permettre aux Anglais, assaillis dans le Borinage de se retirer et contrecarrer le mouvement tournant autour de Tournai.Mal équipée, armée d’un modeste Lebel avec 100 cartouches, elle résiste pendant 6 heures. Armand participe à une charge à la baïonnette entre 9 heures et 10 heures du matin, il reflue avec ses camarades survivants, tout en faisant le feu vers son lieu de regroupement

Armand est blessé (éclat d’obus) pendant le regroupement ce 24 août, transporté à l'asile psychiatrique St Charles Borromée, il y meurt à 22h00. L’acte de décès indique « délivré sur papier libre en exécution de la déclaration échangée entre le Gouvernement Belge et le Gouvernement Français le 21 août 1876. Pour copie conforme le Consul d’Espagne à Tournai ».

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie