Eugène Boursin, chasseur alpin

Catégorie : Hommage 14-18, Paris  |  le 12 Novembre 2018 par Alain Boursin

Mon grand-père Eugène Boursin, né en 1895 à Paris a été incorporé en décembre 1914 et affecté au 5e bataillon de chasseurs alpins un peu plus tard.

Il participe, en août 1915, à la bataille du Linge. Il y eut 10 000 morts et certains bataillons eurent jusqu'à 80% de pertes. En décembre 1915, c'est l'Hartmannswillerkopf où il y eut plus de 200 chasseurs tués, ce qui amènera le 5e BCA à être relevé. En avril 1916, le Président de la République, Raymond Poincaré, visite le cantonnement du bataillon. Pendant la bataille du Chemin des Dames, en août 1917, il est cité à l'ordre du bataillon et obtient la Croix de guerre avec une étoile de bronze.

Il se marie avec ma grand-mère Victorine Chansardon lors de sa permission, fin août 1917. Il a 22 ans, elle 19, et pour un temps ils sont seuls au monde.

En octobre 1917, lors des combats de La Malmaison, les pertes sont sévères et il est blessé. En novembre 2017, il est cité à l'ordre de la Division et obtient l'étoile d'argent accrochée à sa Croix de guerre. En 1918, il est muté comme mécanicien aviation dans la SPA 167 créée pour l'as Bernard Barny de Romanet. Après l'Armistice, l'escadrille est envoyée en Allemagne et mon grand-père rentrera chez lui en avril 1919.

On ne saura jamais assez combien les meilleures années de la vie de nos Anciens ont été sacrifiées.

Boursin Eugène

1 commentaire

Philippe van Mastrigt le 14 Novembre 2018 à 09h38

Bonjour,
je lis le parcours de votre grand-père avec grand-intérêt. Mon grand-oncle, le commandant Barberot, commanda le 5e BCP (pas encore BCA) du 26 juin 1915 (bataille de l'Hilsenfirst) jusqu'au 4 août 1915 (tué au Linge). Pour votre information, j'ai publié sur mon blog plusieurs articles sur le 5e BCP (http://charlesbarberot.fr/blog/). A noter notamment que le nombre de tués au Linge fut d'environ 3 600 (étude récente effectué par Eric Mansuy dans la revue Les Annales de l'Ouest) et non 10 000 comme indiqué depuis les années '70 (en revanche, les pertes totales sont d'environ 12 000).
Bien cordialement

Plan du site La Revue française de Généalogie