Félix Georges de Pachtère, grand historien

Catégorie : Hommage 14-18, Paris  |  le 11 Janvier 2019 par Jacques de Pachtère

En la personne de Félix Georges de Pachtère, tué le 17 septembre 1916, sur le front d'Orient, la France perd un grand historien.

Le frère de mon grand-père, Félix Georges De Pachtère est né le 20 avril 1881 à Paris.

Il fait des études brillantes, d’abord au collège Sainte Barbe puis au lycée Henri IV. Il entre à l’Ecole Normale Supérieure en 1902.

Ses œuvres d’historien sont nombreuses mais son Paris à l’époque gallo-romaine (Imprimerie Nationale 1912) reste encore aujourd’hui une œuvre majeure sur le sujet. Ce travail sera récompensé par le Grand prix Berger en 1917 après sa mort au champ d’honneur.

Après son agrégation il part pour l’Ecole de Rome. A son retour il est nommé au Lycée d’Oran puis d’Alger.

Il part pour le 132e régiment d’infanterie à Reims. Le 12 octobre 1915 il part pour Salonique au 2e régiment de marche d’Afrique sous les ordres du général Cordonnier, commandant l’armée française d’Orient.

Le 29 septembre 1916, la compagnie qu’il commande en tant que lieutenant reçoit l’ordre d’attaquer le village de Vrbeni occupé par les Bulgares.·À la tête de ses hommes il est d’abord blessé au bras et vers 5 heures du soir il est atteint d’une balle en plein front. Ses hommes ramènent son corps à Rosna où il est enterré au flanc d’un ravin.

Pendant l’hiver, « blotti sous la tente, tandis que le vent du Vardar soufflait en tempête et que la neige couvrait les toiles à les crever », il rédigea un travail sur l’emplacement de la Legio III Augusta en Afrique. Ce texte fut lu en 1916 à l’Académie des Inscriptions. Il envoya également quelques notes sur les sarcophages d’époque romaine trouvés sur le front.

Le 15 octobre 1927, l’Association des écrivains combattants organisait une cérémonie au Panthéon, présidée par le Président Gaston Doumergue qui dévoila un monument où sont inscrits 560 noms d’écrivains morts pour la France (parmi ceux-ci 13 Américains du Nord de la Légion Étrangère, 1 Colombien, 1 Péruvien, 3 Catalans et 13 écrivains belges de langue française).

Le nom de Félix Georges De Pachtère figure sur ce monument.

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie