Georges Brochard, bourrelier et maire

Catégorie : Hommage 14-18, Indre-et-Loire  |  le 05 Février 2019 par Evelyne Despriée

Mon grand-père, Georges Brochard, né en 1892 à Saint-Symphorien (Indre-et-Loire) est incorporé le 10 octobre 1913 au 10e bataillon de chasseurs à pieds (BCP) de Saint Dié dans les Vosges. Il est promu chasseur 1re classe le 22 juin 1915 et obtient un certificat de bonne conduite.

Parmi les nombreuses distinctions et médailles qu'il recoit, il y a la médaille de la Marne, la médaille des rescapés de l'Aisne et de la Somme ainsi que la médaille de Verdun.

Il nous a laissé cette photo, où il avait inscrit au dos : « Photo prise en septembre 1917,après les attaques du bois Trinck près de Soyecourt. Le Bois Etoilé dans la Somme.J'avais 25 ans. »

Il est démobilisé le 21 août 1919. À son retour il s'installe comme bourrelier à Saint-Martin-le-Beau (Indre-et-Loire).

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il participera activement au passage clandestin des évadés prisonniers et des civils ainsi qu'à l'envoi de colis pour les prisonniers.

Il sera maire en 1945 puis de 1953 à 1959 de la commune de St-Martin-le-Beau. Très affecté par ses années de guerre, il en parla très peu et jamais sans une forte émotion. Il décède le 7 novembre 1987 âgé de 96 ans et est inhumé le 10 novembre, la veille d'une date qui lui était très chère.

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie