Georges Meunier, vigneron

Catégorie : Hommage 14-18, Aube  |  le 29 Septembre 2018 par Marie-Pierre Fontaine-Meunier

Mon grand-père Georges Meunier, né le 27 décembre 1886 à Mussy-sur-Seine (Aube) a d’abord fait son service militaire de 1907 à 1909. Il est manouvrier et vigneron, et joue du saxophone dans la fanfare municipale. Mobilisé comme réserviste le 3 août 1914 au 37e régiment d’infanterie, il est envoyé au front, blessé le 6 septembre 1914 à Réméréville d’un éclat d’obus qui lui fracture le fémur droit, ce qui lui vaudra une pension d’invalidité. Il est hospitalisé « à l’arrière » puis renvoyé au front le 6 mai 1915 : le peu qu’il racontait de cette période, c’est que la musique lui avait « sauvé la vie » car ce musicien blessé réserviste avait été nommé brancardier, lui évitant une mort certaine comme ses camarades au Grand Couronné, mais sans lui épargner les horreurs de la guerre quand il devait aller chercher les morts et les blessés…

À la démobilisation, il rentre à Mussy et reçoit le 19 février 1919 la citation de son régiment : « a toujours accompli avec courage les missions les plus périlleuses » et cinq médailles exposées dans un cadre officiel avec sa photo en tenue militaire, que j’ai mis fièrement en bonne place dans ma maison ! (la Croix de guerre, la Croix du combattant, la médaille interalliée de la Victoire, la médaille de Verdun et la médaille commémorative de 1914-1918).

Il se marie le 21 juin 1919 et aura deux fils, Pierre (mon père) et André. Il reprend le métier paternel de vigneron et cafetier, et décède à Mussy le 16 févier 1963.

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie