Joseph Geai, sergent d'infanterie

Catégorie : Hommage 14-18, Vienne  |  le 29 Octobre 2018 par Alain Garda-Flip

Joseph Geai est né à Nieul-l’Espoir (86) le 17 octobre 1890. Son père était cantonnier et sa mère couturière. Après des études primaires, il est ouvrier à Mignaloux-Beauvoir (86), chez un négociant en porcs.

Le 7 octobre 1911 il est incorporé au 68e RI à Châteauroux. Le 25 avril 1914, il épouse Berthe Zélie Métais à Nouaillé-Maupertuis (86).

Rappelé le 3 août 1914, il est promu sergent le mois suivant en raison de son niveau d’instruction. Il revient pour la naissance de sa première fille Ida, en mars 1915.

Le 3 décembre suivant, il rejoint le 90e RI à Châteauroux. C’est de là qu’il part dans l’Aisne. Après une courte permission en juin 1917, il rejoint son régiment. Le mois suivant il participe au combat du 14 juillet 1917 dans le secteur 66 vers Beaurieux. Il reçoit comme mission de garder coûte que coûte un coin particulièrement délicat de la première ligne. Il se porte à l’endroit le plus exposé, sous de violentes rafales de torpilles, maintient ses hommes à leurs postes à quelques mètres de l’ennemi. En donnant ses ordres il est alors grièvement blessé. Transporté à l’Ambulance 4/9 de Beaurieux, il meurt le lendemain 15 juillet 1917, sans connaître sa seconde fille Thérèse née 8 mois après. D’abord inhumé à Beaurieux, son corps a été ensuite transféré en 1919 à la nécropole nationale de Pontavert (02) tombe n° 1027.

Joseph, mort pour la France, a été cité à l’ordre de l’Armée et figure dans le tableau d’honneur de la revue L’Illustration.

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie