Léon Gervais, ébéniste

Catégorie : Hommage 14-18, Lozère  |  le 08 Mars 2019 par T. Pelenc

Mon arrière-grand-oncle Léon Gervais est né le 27 avril 1887 au pied du Mont-Lozère dans le hameau de Finialettes. Il est l'aîné d'une fratrie de trois garçons, tous quitteront leur Cévennes pour combattre au front. A la veille de la guerre, Léon est ébéniste, et continue de prêter ses bras pour aider ses parents aux champs. En mai 1914 il épouse une jeune institutrice, mais les noces tournent court car dès le 4 août, il arrête les moissons et rejoint le 9e régiment d'Artillerie comme 1er canonnier.

Il est dirigé sur différents fronts en passant au 113e régiment d'artillerie lourde puis au 10e régiment d'artillerie à pied. En mai 1917, sa batterie est au cœur des combats près de Soissons quand il apprend la mort de sa femme Antonie, alors âgée de 32 ans. Trois mois plus tard, à Liez dans l'Aisne, il effectue des tirs de neutralisations avec son canon de 95mm qui entraîne une violente riposte de l'artillerie allemande, il est tué à son poste de combat le 21 août 1917. Ses frères rentreront vivants du conflit.

En 1922, il reçoit à titre posthume la Croix de guerre avec étoile de bronze : « Canonnier d'un dévouement absolu, pénétré au plus haut degrés du sentiment du devoir ».

Léon Gervais n'a pas eu d'enfant, mais il laisse en héritage un beau buffet en chêne dans la pièce à vivre de notre maison familiale de Lozère.

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie