Les frères Hauchard

Catégorie : Hommage 14-18, Seine-Maritime  |  le 18 Mars 2019 par Didier Hauchard

Henri Benoît Hauchard et Victorine Maria Theroudet mes arrière-grands-parents mariés le 2 octobre 1876 ont eu 14 enfants : 4 moururent jeunes, 4 filles et 6 garçons :

Henri, l'aîné de 14 enfants né le 29 juillet 1877 à Yainville (Seine Inférieure) effectue son service du 14 novembre 1898 au 20 septembre 1899 au 11e régiment d’artillerie, mobilisé en août 1914 il arrive le 8 septembre au 11e régiment d'artillerie territorial. En mars 1916 il passera au 4° régiment du Génie puis en novembre 1918 au 5° régiment du Génie. Il recevra la médaille Interalliée de la Victoire.

Félix Léon né le 7 décembre 1888 à Saint Nicolas de la Haie (Seine-Inférieure), il est dirigé le 8 octobre 1909 sur le 29e régiment d'infanterie où il restera jusqu'au 24 septembre 1911.Jardinier à Darnétal, il s'est marié avec Laurentine le 20 avril 1914 à Rouen. Il est rappelé sous les drapeaux le 3 août 1914 au 74° régiment d’infanterie.

Porté disparu à Loivre Marne le 18 septembre 1914, déclaré MORT pour la FRANCE par le jugement du Tribunal de Rouen le 28 novembre 1920. Le nom de Félix est gravé sur le monument aux morts de Darnétal (Seine Maritime). Un secours de 150 francs a été accordé à Mme Hauchard épouse le 18 mai 1916.

Daniel né le 28 janvier 1894 à Grand-Camp (Seine Maritime), il est incorporé le 18 décembre 1914 au 46e régiment d'infanterie 30e compagnie. Evacué malade en avril 1915 il fera un séjour à l’hôpital complémentaire n° 22 de Villers Cotterets. Rentré au dépôt en octobre 1915 il sera affecté au 204e régiment d’infanterie le 10 juin 1916. Le 6 septembre 1918 il est affecté au 127e régiment d'infanterie et sera mis sen congé illimité le 12 août 1919. Daniel est décédé le 10 janvier 1943 à l'hôpital de Rouen.

André Marcel né le 19 décembre 1895 à Grand-Camp (Seine Inférieure). En 1914 il est instituteur à Sassetot Le Mauconduit (Seine Inférieure). Incorporé le 18 décembre 1914 au 246° régiment d’infanterie, il remonte « aux tranchées » le 23 août 1915. Il est tué le 25 septembre 1915 à Souchez cote 119 Pas de Calais, inhumé au cimetière de Carency puis le 3 août 1922 à Notre Dame de Lorette Carré n° 52 - Rang 2 - Tombe 10 267 MORT pour la France. Le non d'André Marcel est gravé sur les plaques de l’Anneau de la Mémoire - Mémorial International Notre-Dame-de-Lorette en 2014.

Roland (photo) né le 24 février 1899 à Yainville (Seine Inférieure). Il est incorporé le 17 avril 1918 au 39e régiment d’infanterie, il passera au 172e régiment d'infanterie le 19 juillet 1918. Le 6 avril 1919 il est affecté aux Sapeurs-Pompiers de Paris. Le 4 mai 1921 il est dirigé sur l'armée du Rhin.

Joseph mon grand-père. Né le 15 mars 1892 à Allouville Bellefosse (Seine Inférieure). Incorporé au 164e régiment d'infanterie le 9 octobre 1913 (régiment créé le 15 avril 1913). En tant qu'instituteur il a effectué un stage obligatoire, pour lui l’escrime, au Bataillon de Joinville en juillet 1914. Nommé caporal le 17 septembre 1915. Passé à la 19e compagnie du 330e régiment d'infanterie le 24 août 1916. Blessé par balle au bras gauche avec perte de substance de toute l'extrémité de l’humérus supérieur gauche à Vermandovillers le 4 septembre 1916. Blessé, Joseph est resté sur le champ de bataille plusieurs heures avant d'être secouru par des brancardiers venus chercher le corps d'un officier tué, ce qui leur a été reproché au retour !

Proposé pour la réforme n° 1 le 8 mai 1917 par la commission de Grand Quevilly, admis à faire valoir ses titres, à une de pension retraite par décision du 27 octobre 1917. Il recevra la médaille Interalliée de la Victoire.

Mon arrière-grand-mère voyant son fils rentré blessé, a dit : « au moins celui-là ils ne me le prendront pas »

Joseph s'est marié le 11 février 1918 à Lillebonne (Seine Inférieure) avec Juliette, ils auront 7 enfants et 10 petits enfants. Il est décédé le 24 décembre 1961.

Joseph, Roland, Daniel et André correspondaient énormément entre eux, avec leur mère et leur beau-frère Fernand Louvet. Ils nous ont laissé de nombreux écrits cartes et lettres.

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie