Raymond Cavalier, cantonnier

Catégorie : Hommage 14-18, Hérault  |  le 12 Décembre 2018 par Danièle Bedeau

Raymond Cavalier est né en 1885 à La Vacquerie dans l’Hérault. Il a fait son service militaire du 8 octobre 1906 au 21 septembre 1908 au 122e régiment d’artillerie à Montpellier. Il exerçait à La Vacquerie le métier de cantonnier. Il est mobilisé le 4 aout 1914 et incorporé au 4e régiment d’infanterie coloniale à Toulon. Le 4e DIC fait partie de la 2e DIC, elle-même intégrée à la IVe armée (Général Langre de Cary). Le 4e RIC est commandé par le général Leblois. La IVe armée est envoyée en renfort dans les Ardennes belges où l’armée subit une grave défaite. Elle se met en mouvement le 21 aout mais sans aucune préparation du terrain et aucune reconnaissance. Le 3e DIC est anéanti et la retraite s’amorce .La bataille de Rossignol est perdue. Le 4e DIC participera ensuite à la première bataille de la Marne en novembre 1915. Puis ce fut la campagne de Champagne avec l’attaque de la main de Massiges (février 1915) et le fortin de Beauséjour. Il faut dire un mot sur cette bataille : le fortin de Beauséjour fut pris et repris sept fois et il y eut de nombreux assauts à la baïonnette. Ensuite le régiment fut engagé sur la bataille de la Somme jusqu’en novembre 1916. Le 4e RIC est alors transféré à l’Armée d’Orient : il s’embarque pour Salonique et y débarque le 9 décembre. Il participe aux combats du Piton rocheux (16 mai 17) et Piton jaune.Il obtiendra son unique permission en mars 1918 .Du 18 au 30 septembre le régiment part en Serbie et participe à la bataille de Skra di Legen. Malgré l’armistice il continuera les opérations à Odessa contre les Soviets. Raymond reviendra alors en France et rejoindra La Vacquerie en mars 1919.

Il a reçu la Croix de guerre avec deux citations à l’ordre du régiment : Le 26 mai 1916 à la bataille de la Somme et le 22 mai 1917 sur le front d’Orient au Piton jaune. Il obtint également la médaille de la grande guerre et la médaille de la Victoire. Il eut la chance de revenir vivant mais devait mourir jeune en 1933 à 48 ans.

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie