Filae a commencé à transcrire les registres paroissiaux du 18e siècle

Catégorie : Médias Web, Aveyron  |  le 08 Mai 2019 par Guillaume de Morant

Il y a deux ans, Filae avait frappé un grand coup en proposant à ses abonnés de consulter l'intégralité de l'état civil français du XIXe siècle. Le tour de France se poursuit, mais cette fois-ci avec la transcription des registres paroissiaux de tout le pays de l'an 1700 à 1792 et parfois dès 1680 et jusqu'à 1803, selon les départements.

Certes le rythme ne sera pas le même, reconnaît Emmanuel Condamine, directeur généalogie chez Filae, car il n'est pas prévu d'attendre d'avoir transcrit tous les registres de tous les départements pour les mettre en ligne. Mais le travail a déjà commencé, actuellement, l'intégralité des transcriptions des registres paroissiaux de quatre départements est déjà disponible.

Cela a commencé début février 2019 par le Pas-de-Calais avec 3 millions d'individus indexés, puis le 22 février avec la Marne, où les noms de 2,3 millions de personnes ont été extraits des actes paroissiaux. Puis cela a été le tour de l'Indre début avril avec 2,7 millions d'individus transcrits. Enfin, le 18 avril, les registres paroissiaux de l'Aveyron ont été indexés pour 1,7 million d'individus.

Cette nouvelle offensive de Filae s'accompagne de nombreuses évolutions par petites touches, soit du contenu du portail, soit de ses fonctionnalités. Ainsi, la présentation des relevés associatifs a été revue et l'indexation élargie aux témoins et à toute personne citée dans l'acte, parrains et marraines.

En 2018, plus de 5 millions de relevés associatifs ont été ajoutés au site et en tout, plus de 500 millions de nouvelles entrées ont été ajoutées à l'index général avec l'arrivée de bases historiques, militaires, d'état civil, de recensements...

Le portail généalogique lance également de nouvelles actions promotionnelles avec les "happy days Filae", une journée de promotion avec accès gratuit à une collection particulière. Ce 8 mai 2019 par exemple, toute personne inscrite, même sans abonnement, pourra consulter la liste des prisonniers de 1939-1940, avec les noms et les lieux d'internement.

De quoi allécher de futurs utilisateurs tentés de rejoindre la communauté Filae qui est en pleine expansion, passant en 2018, de 31.000 à 42.000 abonnés actifs revendiqués. Le portail lance également une enquête, non pas de satisfaction, mais de suggestions. Elle permettra de dessiner les grandes lignes du Filae de demain.

Liens

6 commentaires

cgaimard le 21 Mai 2019 à 17h16

Quel intéret de payer un abonnement à FILAE..alors que tout est gratuit chez nous, en France...???les archives départementales, municipales ou communales, nationales et d'outremer...et jusqu'aux sites d'entraide généalogique comme FranceGenWeb ou Fil d'Ariane, pour de la transcription, traduction,paléographie, recherche d'actes...???

paget le 17 Mai 2019 à 10h13

Les registres des BMS sont déjà en ligne sur les sites des archives hormis le Gard, numérisés par les Mormons.

Plan du site La Revue française de Généalogie