Geneanet ADN peut désormais retrouver le couple d'ancêtres en commun

Catégorie : Médias Web, France  |  le 08 Juillet 2020 par Guillaume de Morant

Geneanet ADN est toujours en version beta, c'est à dire susceptible d'améliorations et justement, cette semaine, le 6 juillet 2020, une nouvelle fonctionnalité est apparue. Jusqu'ici, en cas de concordance de votre ADN avec celui d'un(e) autre utilisateur(trice), le portail vous proposait une liste des noms et des lieux similaires détectés lors d’une comparaison de vos deux fichiers ADN.

Désormais, Geneanet ADN va plus loin et indique précisément le couple que vous avez en commun : celui qui constitue vos ancêtres directs et ceux de votre cousin génétique ! Le couple en commun s’affiche juste en dessous de la page de cousinage, après avoir cliqué sur le résultat. Cette découverte "automatique" de vos ancêtres en commun nécessite cependant de réunir pas mal de conditions pour qu'elle puisse s'afficher.

La première, évidente, mais rappelons-le toute de même est d'avoir fait tester son ADN et d'avoir déposé les données brutes sur Geneanet. La seconde condition est que les deux cousins aient chacun publié leur arbre en ligne sur Geneanet. Le site n'est évidemment pas le seul à comparer des données ADN brutes et à permettre à chacun de rechercher ses cousins génétiques dans des arbres généalogiques en ligne (voir MyHeritage, Ancestry, Gedmatch...). Toutefois, Geneanet a une réelle plus-value pour les Français, car il regroupe beaucoup d'arbres hexagonaux remontant loin dans le passé.

Rappelons que les tests ADN sont toujours illégaux en France, mais que la démarche de Geneanet s'inscrit dans un vide juridique : aucun texte de loi n'interdit de déposer ses données brutes (même acquises illégalement !) sur un site de généalogie et de permettre à celui-ci de procéder à des comparaisons en vue de retrouver ses cousins génétiques. Ce qui conforte une opinion bien établie chez les généalogistes : la loi française est totalement inadaptée, au pire elle est excessive (vous risquez 3750 euros d'amende), au mieux, tel le gruyère, elle est pleine de trous...

Liens

5 commentaires

PIERROT le 27 Juillet 2020 à 14h28

Grâce au test ADN, j'ai pu identifier mon arrière grand-père alors que son fils mon grand-père était né de père non dénommé.
En effet un autre généalogiste ayant lui-même fait une test ADN s’interrogeait sur notre correspondance en tant que petit-cousin issu de germain ?
Nous avons mené une enquête et avons constaté que son père était voisin de mon arrière grand-mère au Havre, pour confirmer nos suppositions il a demandé à sa petite cousine (petite fille de l'un des frères de son grand-père) de faire un test ADN et le résultat fut probant.
Car si nous partageons tous les deux un segment d'ADN avec sa petite cousine, lui et moi partageons un segment plus grand !

Jacques Maineray le 24 Juillet 2020 à 14h32

Bonjour,
Vous pouvez en commander sur internet.
Pour être dans la légalité votre prélèvement doit être réalisé dans un pays étranger, Angleterre par exemple même s'il s'agit simplement d'un prélèvement salivaire.
Si vous allez aux USA ou avez des amis y résidant, il est également possible de réaliser des tests avec informations risques ou non santé.

Plan du site La Revue française de Généalogie