Le convertisseur de monnaie d'ancien régime est sorti !

Catégorie : Médias Web, France  |  le 16 Mai 2018 par Guillaume de Morant

Le convertisseur de monnaies anciennes est un outil très facile d'utilisation, puisqu'il suffit d'indiquer un montant et de sélectionner une monnaie d'autrefois pour en obtenir immédiatement la valeur en euros d'aujourd'hui.

Malgré ses limites, qui sont clairement mises en avant par son auteur, le convertisseur est d'une incroyable utilité en généalogie, permettant de comprendre immédiatement par exemple, si 1.000 livres de 1621 représentent une belle somme ou non. C'est oui, avec un peu plus de 34.000 euros.

A vous les estimations de fortune de vos aïeux, les comparaisons de valeurs et de richesse entre les générations, les perceptions peut être nouvelles des positions sociales de chacun dans la société si cloisonnée de l'ancien régime...

L'outil a été élaboré et mis en ligne par un doctorant en histoire moderne & humanités numériques, Thomas Fressin. Selon lui, "le convertisseur de monnaie ancienne permet aisément une évaluation de fortune mais ne permet sûrement pas d'évaluer un pouvoir d'achat". L'appli directement consultable en ligne est née d'une idée : permettre à la fois de comparer des monnaies anciennes entre elles, mais aussi et surtout pouvoir avoir une idée de ce que ces anciennes monnaies valent au regard de notre monnaie contemporaine.

Les unités de règlement prises en compte à ce jour sont les écus/livres, les louis, les sous, les deniers. La méthode de conversion en équivalence or, utilisée pour convertir la livre en valeur actuelle, est basée trois tables de conversion connues : la livre tournois entre 1266 et 1799 (Jack Pichon), et deux articles de Wikipedia, Les écus entre 1337 et 1657 et Les louis entre 1640 et 1793. Le convertisseur de monnaie ancienne fait la synthèse des données de conversion connues et utilise des moyennes annuelles de toutes les données disponibles.

L'outil parait fiable, en tous cas pour l'utilisation qu'en feront les généalogistes. Autre argument qui rassure, il est régulièrement mis à jour et depuis sa publication le 10 mai 2018, il a fait l'objet de plusieurs fiabilisations et ajouts. L'auteur n'en est pas à son coup d'essai, il a déjà publié un service d'alerte Gallica, permettant d'enregistrer des expressions exactes de recherche et de recevoir des emails lorsque ces expressions sont présentes dans des documents nouvellement indexés dans Gallica.

Liens

1 commentaire

Corentin Jourdan le 16 Mai 2018 à 11h50

Super outil.

Un souhait, qu'il aille au delà de l'ancien régime, mais qu'il au moins jusqu'au début du XXe siècle.

Plan du site La Revue française de Généalogie