Le Havre : une campagne de financement pour numériser les French Lines

Catégorie : Médias Web, Seine-Maritime  |  le 29 Septembre 2017 par Guillaume de Morant

Connaissez-vous French Lines ? Cette association œuvre depuis 1995 pour préserver la mémoire et les archives des grandes compagnies maritimes françaises. Les noms de la Compagnie Générale Transatlantique et de la Compagnie des Messageries Maritimes rappellent le prestigieux passé de la Marine marchande française. Mais leurs archives (photos, films, sons et collections dont s'occupe French Lines) sont aujourd'hui sous-exploitées, faute de moyens.

Ces fonds historiques sont aujourd’hui abrités dans le centre de conservation au Havre sur plus de 2 500m² et comprennent 6 kilomètres d’archives publiques, des milliers d’ouvrages et de périodiques, 32.000 objets et œuvres d’art, 80.000 photographies, 300 films et des dizaines d’heures d’archives sonores. Parmi ces trésors, des photos du luxe feutré des cabines de première classe de Normandie, des mots de Louis de Funès, Dali ou Chagall dans le livre d’or du paquebot France de 1962, le décor égyptisant du navire Mariette Pacha, un film des années 30 sur la vie à bord lors d’une traversée du paquebot Champollion, des affiches des Messageries Maritimes...

C'est pour ouvrir virtuellement les portes de ces réserves de la première collection d’Europe sur le patrimoine de la marine marchande, que French Lines lance un appel au mécénat participatif. L'objectif est d'acquérir et de mettre en place une nouvelle base de données et de mener des campagnes de numérisation des collections et des archives, afin de faire du portail une source d’information de référence gratuite et ludique.

Une campagne de "crowdfunding" a donc été lancée sur le site Commeon, elle prendra fin le 31 octobre. Le portail numérique que French Lines souhaite créer a un coût global évalué à 90.000 euros. L’aide de la Région Normandie, de l’Europe et de partenaires privés a été sollicitée, ainsi que les fonds propres de l'association, mais l'aide du public sera prépondérante avec un objectif de collecte de 16.000 euros. A l'heure où nous écrivons cet article, 2.400 euros ont déjà été levés. Les généalogistes sont appelés à se mobiliser, car le contenu des archives est prometteur avec des listes de navires et des rôles d'équipage.

Liens

1 commentaire

Jean-Louis le 15 Octobre 2017 à 20h44

Bonsoir,
Peut-on espérer avoir la liste des passagers des navires de la CGT ?
D'avance merci
Jean-Louis

Plan du site La Revue française de Généalogie