Mémoire des hommes et 1 Jour 1 Poilu : une collaboration gagnante

Catégorie : Médias Web  |  le 20 Octobre 2015 par Sophie Boudarel

Matins Malins Mémoire des hommes

Les Matins Malins de la généalogie ont fait leur rentrée avec Mémoire des Hommes et le défi collaboratif 1 Jour 1 Poilu. Retour sur une matinée riche en échanges et annonces.

C'est devant 75 personnes que Sandrine Aufray, chef de projet et responsable TIC au ministère de la Défense, a présenté le site Mémoire des hommes.

Ouvert le 11 novembre 2003, avec la mise en ligne de la base des Morts pour la France, le site Mémoire des hommes n'a, depuis, cessé d'évoluer.

En 2008, ce sont 18.000 journaux des marches et opérations, soit trois millions de pages qui ont été mises en lignes. 2008, c'est aussi le décès du dernier Poilu, Lazare Ponticelli. Mémoire des hommes passe alors de la mémoire à l'histoire.
En 2010, la base des soldats morts pour la France pendant la Seconde Guerre mondiale est mise en ligne.

Dix ans après son ouverture, le site est complètement refondu pour prendre la forme que vous connaissez aujourd'hui. Outre l'aspect graphique, cette refonte permet d'offrir de nouvelles fonctionnalités, et de nouvelles bases, comme la base des sépultures de guerre qui contient 660.000 noms, ou celle de la présence française dans le monde avec la Compagnie des Indes.

Alors qu'il est interdit de mettre en ligne des informations d'ordre privé et judiciaire, la base de données des fusillés de la Première Guerre mondiale a dû faire l'objet d'une délibération spéciale de la CNIL pour autoriser cette publication.

A l'occasion du 11 novembre 2014, 95.000 fiches de soldats n'ayant pas obtenu la mention Mort pour la France ont été ajoutées. 67.000 fiches sont présentes en double : une opération de nettoyage va être prochainement menée.

Le site continue de s'enrichir. Ainsi, l'onglet Matériel et équipements, actuellement vide, verra la mise en ligne à la fin de l'année 2015, des plans de bateaux. A terme, Mémoire des hommes est appelé à devenir un portail, en lien avec d'autres sites comme Gallica. Le 11 novembre prochain, les 107 volumes des Armées françaises dans la Grande Guerre seront mis en ligne.

Si 3.400 personnes ont demandé à rejoindre l'indexation, seules 891 indexent. Aujourd'hui 268.000 noms ont été indexés.

Parmi ces indexeurs figurent les participants au défi collaboratif 1 Jour 1 Poilu. Lancé en 2013 par +Jean-Michel Gilot, 1 Jour 1 Poilu est un défi collaboratif labellisé Mission Centenaire en 2015. Le but : indexer les 1.300.000 fiches des morts de la Première Guerre mondiale pour le 11 novembre 2018.

Ce projet a un double enjeu : historiographique et mémoriel. L'analyse des fiches indexées permettra non seulement de créer un mémorial numérique, mais aussi de mieux connaître les victimes du conflit.

Si 956 personnes transcrivent une fiche par jour, l'objectif du 11 novembre 2018 sera atteint. L'effort fait par l'équipe du site Mémoire des hommes sur les permaliens des fiches est un élément important, qui permet aux indexeurs de communiquer sur les réseaux sociaux (Twitter, Facebook, ou leur blog).

1 Jour 1 Poilu c'est aussi une carte collaborative sur laquelle sont reportées les villes indexées (dans leur totalité ou partiellement).

Régulièrement Jean-Michel Gilot propose des opérations ponctuelles comme 1 Jour 1 Poilu sur le Tour de France : 3.700 fiches indexées dans 780 communes dont 90 l'ont été intégralement. Le 25 septembre 2015, en mémoire au 25 septembre 1915, journée la plus meurtrière de la Première Guerre mondiale, les indexeurs se sont fixés d'indexer 25 fiches pour le 25 septembre. Cette deuxième opération exceptionnelle a permis l'indexation de 1.500 fiches en cinq jours.

Une prochaine opération est prévue pour le 11 novembre 2015. Si ce n'est déjà fait, profitez-en pour rejoindre ce défi collaboratif.

1 Jour 1 Poilu sur les réseaux sociaux :

Bon à savoir :

  • Comment indexer ? Retrouvez le mode d'emploi sur la page 1 Jour 1 Poilu.
  • Sachez que votre compte est activé sous 24 heures. N'attendez pas de message de confirmation de votre inscription, vous n'en recevrez pas !
  • Dans le champ de recherche de la commune, il faut saisir au moins quatre lettres pour afficher la liste des choix. Si le nom de la commune fait moins de quatre lettres, vous devrez l'ajouter (champ Ajouter, en dessous du champ Rechercher un terme).
  • Si les communes ont changé, indexez la commune actuelle.
  • Si vous découvrez une erreur sur une fiche, communiquez-la au webmestre en cliquant sur l'enveloppe dans la barre outils. Pour des raisons de sécurité, aucun fichier ne peut être envoyé. Le webmestre est seul a traiter vos demandes. 4.500 erreurs signalées ont été corrigées en 2014. Avec 1.500 mails reçus par mois ; soyez précis !

Lire aussi :

2 commentaires

Bazas le 30 Octobre 2015 à 18h09

J'ai à ce jour indexé environs 2500 noms,il y a de nombreuses erreurs et la liste s'allonge,je pense que le webmestre du site SGA est saturé de mails.Je dois avoir une dizaine de noms en attente.Je suis un "indexeur" en solo mais SVP ,faites agir les responsables du site SGA afin qu'ils renforcent les effectifs.Les erreurs d'état civil et de registre matricule sont de 1 pour 7 à 8.
Cordialement

VAYSSE le 21 Octobre 2015 à 19h52

Dans ma généalogie, j'ai Louis Hippolyte VEYRAC né le 19/09/1888 à Cassagnes-Bégonhès (12) qui est
décédé à Cheverny (41) le 21/11/1944 et qui a obtenu la déclaration "Mort pour la France" le 18/10/1948.
(Ce "poilu" ne figure sur aucun monument aux morts). J'ai obtenu des AD 12 le livret militaire, où sont
porté les blessures et mutilations de guerre. Mémoire des Hommes peut il le "prendre en compte".

Plan du site La Revue française de Généalogie