Mémoire des Hommes publie une nouvelle base des victimes des nazis

Catégorie : Médias Web, France  |  le 22 Mai 2020 par Guillaume de Morant

A l'occasion des commémorations du 8 mai, le site Mémoire des Hommes, édité par le ministère de la Défense, a publié une base inédite, celle des 111 858 noms de morts en déportation et victimes civiles de la barbarie nazie.

Cette base est issue des 147.510 dossiers individuels de déportés décédés et autres victimes civiles de la barbarie nazie, comme des fusillés, des internés décédés dans les prisons du Reich ou encore des travailleurs en Allemagne.

Ces archives sont conservées à Caen par la Division des archives des victimes des conflits contemporains du Service historique de la Défense. Elles sont le reflet du travail initié par le bureau d’état civil des déportés mis en place en 1946, dès la création du ministère des anciens combattants et victimes de guerre.

Il s'agissait, sur demande des familles ou de proches, de régulariser l’état civil des victimes et d'établir des actes de décès. Avec la création le 15 mai 1985 de la mention « mort en déportation », les dossiers d’origine ont été fusionnés avec les dossiers de demande de titre de déporté résistant ou politique.

La base de données ne concerne pas que des déportés et elle ne prétend pas à l'exhaustivité, ayant été établie à la demande des proches des victimes. Mais elle complète deux autres bases déjà en ligne sur Mémoire des hommes consacrées aux résistants et aux Fusillés du Mont-Valérien.

Les dossiers auxquels renvoie cette base de données sont communicables en salle de lecture de la DAVCC à Caen (après sa réouverture post-confinement) sous réserve du respect des délais de communication qui sont généralement de 50 ans après la date de publication du document le plus récent. Une demande de dérogation peut être nécessaire le cas échéant.

Liens

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie