Le portail Geneanet relifté adopte un nouveau style

Catégorie : Médias Web, France  |  le 29 Octobre 2014 par Guillaume de Morant

Le portail Geneanet vient d'adopter un nouveau style, une nouvelle présentation et de nouvelles couleurs. Cette mue amorcée en février dernier est désormais proposée à tous les utilisateurs qui peuvent cependant revenir à l'ancienne version pendant encore quelques temps. Plus loin qu'un nouveau style, Geneanet explique qu'il s'agit d'un travail de fond portant à la fois sur des choses visibles et des choses invisibles.

L'effort d'ergonomie a mené à la totale réorganisation des pages pour que tous les utilisateurs, nouveaux venus ou vieux "routiers" du portail se repèrent aisément. Mais cette réorganisation ne porte pour l'instant que sur les fonctions de Geneanet, les arbres généalogiques n’ont été que légèrement lifté, la personnalisation des arbres a été préservée, seul l’accès aux fonctions de gestion a été revu, permettant, selon le portail, de faciliter la navigation des visiteurs et des éditeurs qui peuvent désormais accéder à tous leurs contenus, aux différents paramétrages et aux outils de l’arbre en un clic.

Dans le fond, ce qui change, c'est le fond ! Geneanet a procédé depuis de longs mois à des modifications techniques dont le seul effet visible est de permettre aux utilisateurs du portail, toujours plus nombreux, de fluidifier le site et d'accélérer l'affichage des résultats. Ces changements n’affectent en rien les informations publiées par les généalogistes sur le site (arbres, photos, etc.) ou bien encore les avantages Premium (ex-Club Privilège dont le prix a grimpé cette année à 45 euros par an, mais il n'avait jamais augmenté depuis... 2001).

Cette nouvelle interface est donc présentée comme étant "la consolidation technologique et fonctionnelle après plusieurs années d’innovations". Dans les prochains mois, le portail annonce la mise en ligne de nouveaux services, la refonte de certains d’entre eux. A suivre, donc !

Lire aussi :

2 commentaires

Duc le 5 Décembre 2014 à 09h19

Bonjour,
Je préférais personnellement l'ancienne version. Peut-on encore faire le calcul des parentés et comment retrouver les lieux avec les noms qui y correspondent?



Cordialement

Merci

Bernard Morel le 13 Novembre 2014 à 11h04

Bonjour,
A nouveau, je reviens sur mon mail du 12 courant concernant mon oncle Pierre Morel, mort au Champ d'Honneur lors de la Premiere Guerre 1914-1918, pour lui apporter quelques precisions. Cet oncle que je n'ai pas eu le bonheur de connaitre etait ne le 15 juillet 1894 a Luneray, charmant village normand de la Seine Inferieure, au sein d'une famille rurale tres unie et d'unefratrie de quatre enfants.
Pierre vient tout juste de feter ses 20 ans lorsque la guerre est declaree. Il est mobilise parmi les premiers pour rejoindre son corps (inconnu) ? Je sais qu'il est revevu en permission fin janvier - debut fevrier a la fermette paternelle en 1915, pour rejoindre son unite en Argonne. En quittant sa chere commune de Luneray, il lance a ses camarades cette phrase :"regardez bien ces arbres, car nous ne sommes pas surs de les revoir" ? Etait-ce une premotion ou tout simplement le bon sens apres les durs combats auxquels ils avaient deja ete confrontes !
Il se trouve donc en Argonne au lieu dit " Bois de la Gruerie " en ces premiers jours d'avril 1915. Il fait toute l'attaque et se trouve epargne. La releve tant attendue arrive enfin ! C'est au cours du retour vers le village a travers des " boyaux sinueux " qu'un eclat d'obus de l'artillerie allemande le touche pour lui sectionner sa carotide. Il est tue sur le coup. Ses camarades le couvre de sa capote et le ramene au village. A leurs dires, ils l'enterrent dans le cimetiere local en prenant soin de placer ses papiers dans une bouteille pour retrouver sa tombe apres guerre. C'etait tout prevoir inteligemment, mais sans imaginer que ce cimetiere serait repris quatre fois par les belligerants..., pour ne laisser qu'un champ decompose, laboure en profondeur et boueux. Sa mort remonte donc en ce jour du 06 avril 1915 au lieu dit de la Gruerie en Argonne, a la plus grande douleur de ma grande famille en deuil !
Depuis, toutes les recherches pour retrouver ses ossements sont restees vaines, a commencer par mes Grands parents en 1919, qui se sont rendus sur place et qui ont interroge des autotchones..., sans resultats notoires. A, mon tour, je voudrais encore connaitre la verite sur cette bataille meurtriere de cette journee du 06 avril 1915 et les pertes humaines francaises qui ont ete enregistrees ? Je ne conserve de cet homme que je cheri, qu'une modeste photo et que je visionne regulierement, tant je me sens proche de lui, comme tous ceux qui ont paye de leur vie pour que nous vivions en paix !
Par avance, un bien grand merci pour le moindre renseignement que je pourrais querir par vos soins sur ce soldat qui pour nous est reste inconnu ?

Plan du site La Revue française de Généalogie