Canada : le recensement de 1921 est en ligne

Catégorie : Nouveautés, Canada (Québec)  |  le 06 Novembre 2017 par Guillaume de Morant

Les Canadiens ont publié fin août 2017 le recensement de 1921 recouvrant tout le pays, après ceux de 1825, 1831, 1842, 1851, 1861, 1870, 1871, 1881, 1891, 1901, 1906, 1911, 1916. Celui de 1921 est un outil de travail directement utilisable, en effet, les 8.800.617 références qu'il contient peuvent chacune faire l’objet d’une recherche par nom. En clair, toutes les connées sont entièrement indexées ! Et pour couronner le tout, cette publication est largement commentée, expliquée et surtout facile d'accès par un formulaire d'interrogation simplissime.

Pour interroger cette gigantesque base de données, vous pouvez entrer un mots-clé, un nom de famille, un (ou plusieurs) prénom(s), l'âge de la personne recherchée et la province canadienne dans laquelle celle-ci vivait. Des options de recherche avancées permettent d'affiner tout ça en cas d'affluence de résultats : un nom, un numéro de district ou de sous-district, une description de celui-ci ou bien un numéro de pages, car il ne faut pas l'oublier, un recensement est d'abord un document écrit.

Le recensement canadien de 1921, aujourd'hui publié sur Internet, a été numérisé à partir de microfilms réalisés en 1955 d'après les documents originaux de 1921. Malheureusement, les originaux ont ensuite été détruits pour gagner de la place, si bien qu'ils n'existent plus aujourd'hui que sous forme de microfilms. La qualité de ces microfilms n'est pas uniforme et les images produites ne sont pas toutes nettes, et ces défauts se retrouvent évidemment sur certaines des pages. Ce qui est indéchiffrable dans le microfilm est tout aussi illisible à l'écran.

Ce défaut mis à part, il y a de nombreux outils annexes qui vous permettent d'utiliser toutes les possibilités de ce recensement. Par exemple, pour les grandes villes, un index des rues a été créé, il permet de trouver rapidement dans quel sous-district ou division, une rue, une avenue ou une institution spécifique a été recensée. Pour comprendre les en-têtes de colonnes et les interpréter, une liste est également fournie. Utile pour se repérer là où les Canadiens et globalement les anglo-saxons ne s'embarrassent guère avec des notions inconnues chez nous comme l'origine raciale ou tribale, et la langue parlée...

Liens

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie