European Academy of Genealogy : une nouvelle formation à la généalogie en ligne

Catégorie : Nouveautés, France  |  le 14 Mars 2019 par Guillaume de Morant

Une nouvelle formation en ligne à la généalogie se lance cette semaine, l'European Academy of Genealogy qui a une ambition internationale, puisqu'elle propose certains de ses modules en français et en anglais.

Ce projet initié par Sandrine Roux et Jérôme Ladet, deux diplômés du DU de généalogie à Nîmes, veut répondre à la rareté des formations en généalogie dispensées en France. Les places à l'université sont chères, en 2017, une cinquantaine de personnes s’était vue refuser l’accès à l’université, par manque d’effectifs et d’espace.

L'originalité de leur démarche est de proposer des formations sur-mesure, dont certaines parties en français et en anglais sur leur plateforme d’apprentissage en ligne. L'European Academy of Genealogy est présentée cette semaine au cours du Salon de généalogie Paris 15.

La formation s'adresse aussi bien à ceux qui envisagent la généalogie comme loisir, comme passion mais aussi comme métier. Une formation dite “complète” permet aux amateurs, de renforcer leurs connaissances et leurs compétences.

La “formation professionnalisante” se veut plus poussée pour permettre une installation professionnelle et débouche sur un diplôme privé de généalogiste professionnel “spécialiste en généalogie familiale” ou “spécialiste en généalogie successorale”.

Les deux formations sont dispensées de septembre à juin, avec une rentrée et des examens en présentiel à Strasbourg. Tout au long de l’année, les apprenants sont suivis par leur tuteur, ainsi que par les enseignants.

Enfin, pour ceux qui souhaitent apprendre un domaine en particulier, l’European Academy of Genealogy offre le choix parmi de très nombreux modules à carte. Pour cette partie uniquement, les cours seront proposés en anglais et en français.

Lien

6 commentaires

LE SABAZEC le 16 Juillet 2019 à 04h34

Vous ne parlez pas de professeur puisque seulement un pourrait prétendre à ce titre. Il vaut mieux se tourner vers une des universités pour avoir de réels professeurs comme enseignants et non pas comme formateurs.
les places à l'université sont chères parce que les critères de sélection s'affinent d'année en année en fonction de la demande des cabinets successoraux et parce que pour le moment, la généalogie familiale n'a pas encore pris complètement son envol.
Monsieur LARUE lorsque l'on met un commentaire négatif sur le site EAG vous nous virez des groupes facebook que vous gérez en tant qu'administrateur c'est faire preuve de faiblesse non ?

WANNE Orlane le 18 Juin 2019 à 12h10

Cette académie fait surtout appel à des généalogistes ayant suivi un cursus à l'université de Nîmes …. bonjour la diversité !

Plan du site La Revue française de Généalogie