L'association des archivistes s'alarme de la vision du ministère de la Culture

Catégorie : Nouveautés, France  |  le 23 Novembre 2017 par Guillaume de Morant

"Limiter la col­lecte aux archi­ves essen­tiel­les", la phrase a fait bondir l'Association des archivistes français. Elle est tirée d'un document de travail interne au ministère de la Culture publié par le journal Le Monde le 10 novembre dernier. Un document qui a pour but de tracer les perspectives de l’action du Gouvernement pour 5 ans dans une optique affirmée de réduire les dépenses.

Les archivistes contestent cette vision de type "coup de baguette magique comptable". Elle laisserait croire qu'il suffit de réduire le flux des verse­ments de 10 à 20 % et de réé­va­luer avec cette seule bous­sole les fonds déjà col­lec­tés, assure l'association des archivistes français dans un communiqué.

Au contraire, pour les archivistes, le cœur de la pra­ti­que pro­fes­sion­nelle est l’évaluation des docu­ments et la sélec­tion rai­son­née pour assu­rer les droits des per­son­nes et la docu­men­ta­tion his­to­ri­que de la recher­che. La notion d’« archi­ves essen­tiel­les », d'origine anglo-saxonne ne peut s'adapter sans une réflexion appro­fon­die à la pra­ti­que archi­vis­ti­que fran­çaise.

L’Association des archi­vis­tes fran­çais, qui a contri­bué à ce rap­port, s’est pro­po­sée d’approfondir la réflexion et de cons­truire une syn­thèse col­lec­tive des apports de ses adhérents. Elle s’élève donc contre une poli­ti­que natio­nale pour les archi­ves qui ne serait dictée que par des consi­dé­ra­tions comp­ta­bles lais­sant entre­voir un désengagement de l’État.

Liens

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie