L'Etat revendique les manuscrits du Mont-Saint-Michel

Catégorie : Nouveautés, Manche  |  le 18 Avril 2018 par Guillaume de Morant

L'État a revendiqué la propriété de manuscrits du Mont-Saint-Michel présentés pour une vente aux enchères qui devait avoir lieu le 5 mai à l’hôtel des ventes d’Alençon. C'est pourtant un particulier qui avait confié au commissaire priseur Patrice Biget un ensemble de quatre manuscrits datant du XIIe et XIIIe siècles provenant de l’abbaye du Mont Saint-Michel.

Ces pièces exceptionnelles rédigées en latin sur du vélin avaient été expertisées et transcrites, révélant deux traités de géographie et de musique et deux poèmes satirico-religieux. Le tout avait été annoncé pour une mise à prix de 50.000 €. Mais le 15 avril, le ministère de la Culture s'est appuyé sur la loi de 1789 pour revendiquer les manuscrits comme faisant partie du domaine public de l'Etat après les saisies révolutionnaires des biens de l'Eglise et des congrégations.

Toutefois cette revendication est déjà contestée, puisque le parcours des précieux manuscrits n'est pas facile a établir au cours des siècles. La question est : faisaient ils encore partie de la bibliothèque du Mont-Saint-Michel au moment de la Révolution ou bien avaient-ils déjà été vendus, cédés, volés auparavant ? Le mystère est entier d'autant plus que les manuscrits n'ont pas été vu à l'inventaire depuis le début du XVIIIe siècle et que les documents ne portent aucune marque de collection publique.

Une revendication discutable selon Didier Rykner, rédacteur en chef du site La Tribune de l'Art, « l’État est tellement incapable d’acheter des œuvres importantes qu’il a trouvé cette méthode assez peu élégante de revendiquer des œuvres qui ne lui appartiennent pas ». La Justice devra sans doute trancher, le commissaire-priseur envisageant de contester cette "revendication".

Liens

1 commentaire

RBG le 18 Avril 2018 à 09h23

Petite erreur d'accord :

"Le mystère est entier d'autant plus que les manuscrits n'ont pas été vuS à l'inventaire"

Plan du site La Revue française de Généalogie