La librairie généalogique Gaston-Saffroy ferme, le fonds repris par Le Trait d'Union

Catégorie : Nouveautés, France  |  le 17 Juillet 2020 par Guillaume de Morant

C'est une page qui se tourne à Paris dans le 6e arrondissement : Saint-Germain des Prés perd une nouvelle fois l'une de ses institutions. La librairie Gaston Saffroy, lieu mythique, spécialisé dans l'héraldique et la généalogie n'a pas rouvert ses portes après le déconfinement. Elle était installée depuis 1932 dans la rue Clément, en face du marché Saint-Germain.

Sa devanture pleine de charme n'avait guère changé en 88 ans ! Elle contrastait avec ses voisins marchands de vêtements de luxe et autres brasseries bobos. Depuis 1880, plusieurs générations de la famille Saffroy s'étaient succédé dans ce domaine de l'art héraldique, la noblesse, la généalogie, les ordres de chevalerie et les anciennes provinces de France.

La famille était passée à la postérité avec l'édition du fameux "Saffroy". Cette Bibliographie généalogique héraldique et nobiliaire de la France, répertoriant les ouvrages traitant de généalogie et d'héraldique, imprimés et manuscrits comporte plus de 52.000 références.

Toutefois, si le lieu physique est contraint de fermer ses portes, faute de repreneur, l'activité de vente d'ouvrages généalogiques se poursuit à Troyes et en ligne. En effet, la librairie Le Trait d'Union vient d'acquérir le fonds de la librairie Gaston Saffroy, riche de plus de 15.000 références.

La librairie Le Trait d'Union dédiée aux Sciences Humaines est tenue par Benjamin et Catherine Pierrang. Ces jeunes libraires ont déjà repris l'an dernier le fonds d'une autre institution du 6e arrondissement, la librairie De Nobele, spécialisée elle dans les Beaux-Arts.

"Nous allons bien sûr continuer sur la lancée des Saffroy, nous allons faire perdurer l'âme de la librairie en éditant un catalogue par trimestre. Geneviève Saffroy nous épaulera quelques temps, nous continuerons à travailler avec les éditeurs et auteurs indépendants", explique Catherine Pierrang. Les ouvrages généalogiques et héraldiques continueront donc d'être vendus, soit sur place à Troyes, soit par correspondance. Toutefois, pour des questions de droits, le nom Saffroy ne pourra plus être utilisé, sauf comme mention de provenance dans les catalogues.

Liens

2 commentaires

corentin le 19 Juillet 2020 à 10h29

Touzot, à l'ombre de Saint-Sulpice, disparu il y a quelques années.

Maintenant Saffroy.

Le temps passe, avec tristesse.

RBG le 18 Juillet 2020 à 13h27

Attention pas d'accord avec le verbe se succéder. Se sont succédé donc.

Plan du site La Revue française de Généalogie