Le challenge Tarlan : la connaissez-vous ?

Catégorie : Nouveautés  |  le 28 Novembre 2017

Challenge Tarlan

C'est une femme souriante, portant une robe claire plissée et un sac à main sur l’épaule gauche. Sa main pend le long de son sac et tient ses lunettes de soleil. Du côté droit, elle semble être au bras d’un homme, en costume sombre, mais l’image est coupée. C’est l’été. La femme est devant une minuscule balustrade et, à l’arrière-plan, on se sait pas trop s’il y a la mer et un rivage au loin ou bien une grande prairie avec une tribune de l’autre côté. Elle pourrait autant être en balade en mer qu’en promenade à l’hippodrome. Évidemment, la photo est en noir et blanc. Juste en dessous il est écrit "1948 – France" puis, plus bas en plus gros caractères : "si vous la connaissez, s’il vous plaît, veuillez me le faire savoir".

Cet appel est lancé par Tarlan Lotfizadeh, artiste iranienne en résidence pour deux mois à Paris. Elle a 30 ans, l’âge exact où son grand-père est passé à Paris lui aussi, entre 1947 et 1948. "Même si je ne l’ai pas connu, je me sens très proche de lui. Il est malheureusement décédé lorsque j’avais 4 ans et il était atteint depuis longtemps de la maladie d’Alzheimer. Je n’ai jamais eu la chance de vraiment discuter avec lui mais en étudiant sa vie, je comprends que nous sommes très semblables lui et moi, j’ai envie de revivre ce qu’il a vécu."

Elle a numérisé tous les papiers qu’elle a trouvés dans la maison familiale. Les photos que son grand-père avait prises d’une mansarde avec le Sacré-Cœur comme horizon, son brevet de pilote aérien qu’il était venu passer en France, les bulletins d’appréciation de ses professeurs, le lexique franco-perse qu’il avait commencé à rédiger à la main et une importante collection de photos de cette mystérieuse femme.

À l’époque où il était en France, le grand-père de Tarlan Lotfizadeh était célibataire. Cette femme inconnue, omniprésente sur les photos, était-elle son amie ? Comment l’avait-il rencontrée ? Pourquoi ne sont-ils jamais pris en photo ensemble ? S’il y a bien des photos du grand-père à Paris, cette femme est-elle parisienne ? Ce sont toutes ces questions, et bien d’autres que l’artiste pose avec son affiche : "si vous la connaissez, s’il vous plaît, veuillez me le faire savoir".

Voilà comment est née dans l'esprit de Pierre-Valéry Archassal, qui a rencontré l'artiste avant son retour en Iran, l'envie de lancer le "Challenge Tarlan". Que chaque internaute se mobilise pour imaginer des pistes de recherches afin de détailler le parcours du grand-père en France il y a exactement 70 ans, pendant les deux années clés de 1947 et 1948 et surtout identifier la femme inconnue. Chacun, avec ses recherches, ses souvenirs ou ses idées, peut ainsi contribuer à la levée du mystère.

La Revue française de Généalogie s'associe à ce défi. Dans chaque numéro et sur son site Internet, le magazine publiera trois questions, accompagnées de photos ou documents anciens. Toutes vos suggestions, pistes et réponses sont les bienvenues, par courrier électronique à challenge-tarlanrfgeatrfgenealogierfgedotcom. A vous de jouer !

Challenge Tarlan

Cliquez ici pour répondre aux questions sur :

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie