Permaliens, pérennes ou pas, un colloque sur la question

Catégorie : Rencontres, Seine-Saint-Denis  |  le 24 Février 2020 par Guillaume de Morant

Les liens pérennes sont-ils vraiment pérennes ? Permaliens, liens Ark, liens pérennes, ces termes renvoient tous au même concept, celui de l'adresse Internet d'une image. La question n'est pas si anodine que cela, elle fait même l'objet d'un colloque ce mercredi 4 mars 2020, co-organisé par la Fédération française de généalogie, aux Archives diplomatiques de La Courneuve (93).

Pourquoi est-il si important pour les généalogistes que le permalien soit permanent ? Tout simplement parce que les bons chercheurs d'ancêtres étayent leurs publications avec des sources fiables et vérifiables. Ainsi, dans un arbre généalogique, une date et un lieu de naissance d'un personnage sont reconnus fiables lorsqu'une source est mentionnée, et c'est d'autant mieux si on peut la vérifier en un clic en se rendant directement sur la bonne page du registre hébergé sur le site d'un service d'archives.

Depuis quelques années, les portails d'archives ont mis en place des liens pérennes, assurant les utilisateurs que l'adresse Internet des images restera toujours identique, du genre : www.nomduservice.com/une suite de numéro et ou de chiffres. Le problème est que cette promesse n'a pas toujours été tenue.

Force est de constater que l’immuabilité des liens électroniques permanents, en France, n'est pas encore bien établie et que la situation diffère grandement d’un département à l’autre. Il arrive que lors d'un changement de prestataire ou de système informatique, ces liens ne soient plus les bons. Parfois, une simple conversion suffit, mais parfois, il est tout bonnement impossible de retrouver la bonne image.

Ce colloque (gratuit) est ouvert à tous, les participants sont invités à participer aux discussions et à échanger avec les archivistes et personnalités du monde généalogique français et internationaux. Chacun pourra y apporter son expérience et proposer des solutions qui seront suggérées aux instances ministérielles. Ce sera aussi l’occasion de visiter le centre des Archives diplomatiques et de découvrir la richesse de ses fonds.

Liens

Renseignements pratiques

Symposium Pérennité et immuabilité des permaliens, mercredi 4 mars 2020 de 10h à 17h, grand auditorium du Centre des Archives diplomatiques du Ministère des Affaires étrangères, 3 rue Suzanne-Masson à La Courneuve (93). Ouvert à tous, inscription obligatoire. Possibilité de réserver son repas (15€). Contact : ffg93rfgeatorangerfgedotfr

4 commentaires

Patrice Legoux le 28 Février 2020 à 16h51

@rfg

"Depuis quelques années, les portails d'archives ont mis en place des liens pérennes, assurant les utilisateurs que l'adresse Internet des images restera toujours identique, du genre : www.nomduservice.com/une suite de numéro et ou de chiffres. Le problème est que cette promesse n'a pas toujours été tenue."

Vous faites la même erreur que Balthazar, ce qui est pérenne ce n'est pas "www.nomduservice.com/une suite de numéro et ou de chiffres" mais la série de numéro ou de chiffre, si ceux ci sont précédés de "ark:"

- https://archives93.fr/ark:/12345/123456/ n'est pas pérenne
- ark:/12345/123456/ l'est (si le service qui le gère suis la norme); c'est comme une cote informatique

La 1ere suite 12345 est censée représenter dans mon exemple les AD93, 123456 un document ou objet donné au sein des ad93. Ce qui suit cette notation représentant un sous ensemble particulier, une image dans le cas d'un registre par exemple: ark:/12345/123456/7890

Si un jour les dpts disparaissent et que les régions gèrent les archives, on pourrait alors obtenir la même image avec le lien https://archives.idf.fr/ark:/12345/123456/7890

Patrice Legoux le 28 Février 2020 à 16h34

@Balthazar, "Permalien" ne veut rien dire, un mot francisé représentant tout et n'importe quoi. Il y a des liens ARK, et d'autres mais c'est principalement ceux là qui concernent les archives, qui ont vocation à être pérennes. Le lien ARK, pas l'URL qui le contient (on le voit par exemple dans les notices Gallica qui ne fournissent que l'ark et non l'url entière). Pour cela ça suppose que le service informatique qui gère les ARK d'un service d'archive le fasse suivant la norme et ce dans la durée: ils peuvent changer l'url mais pas l'air et le même lien ARK au sein de l'ancienne ou de la nouvelle url doit tomber sur le même document/image - ou objet physique car c'est aussi prévu pour eux. Leur implémentation informatique est documentée, faut il que le service d'archives et le contrat qui le lie au service informatique demandent que l'ensemble de la norme, et donc de la pérennité, soient respectées (pas juste d'avoir un lien ARK associé à un objet, ca c'est déjà vu, d'avoir des liens ARK avant et apres un changement de fournisseur mais ce dernier a refait de nouveaux lien ARK au lieu de réutiliser les anciens ce qui n'a aucun sens)

Plan du site La Revue française de Généalogie