Salt Lake City : ouverture de Rootstech 2019

Catégorie : Rencontres, Etats-Unis  |  le 27 Février 2019 par Guillaume de Morant

Dans l'Utah, à Salt Lake City, dans les immenses allées du Centre des Congrès, les exposants se préparent pour la 9e fois (depuis 2011) à accueillir une foule dense et compacte de chercheurs d'ancêtres. 14.000 entrées payantes ont déjà été réservées par des visiteurs en provenance de 37 pays différents, sans compter tous ceux qui se présentent à l'ouverture et toutes les familles attendues le samedi pour le Family Discovery Day.

Il faut dire qu'à Rootstech, simples curieux et passionnés vont trouver une offre incomparable d'informations et de produits liés à la généalogie. Le congrès est comme toujours organisé en trois parties : conférences, ateliers et stands. Les grandes conférences générales sont de véritables shows à l'américaine avec chansons, sketchs, partage d'expériences généalogiques et storytelling de célébrités. Il s'agit bien sûr de célébrités américaines pas toujours très connues chez nous, comme le groupe de musique The Edge Effect, la productrice Patricia Heaton, l'auteur Saroo Brierly, le danseur Derek Hough ou encore le virtuose de l'ukulélé Jake Shimabukuro.

Il y ensuite les ateliers, qui se déroulent tout au long de la journée avec un choix important de formations sur des sujets aussi variés que l'ADN, l'utilisation des portails et logiciels ou encore les spécificités de la généalogie dans les diverses régions et pays du monde, comme par exemple, l'atelier animé par Marie Cappart sur l'immigration belge aux Etats-Unis. Ces ateliers remportent un vif succès.

Rootstech, c'est aussi 177 stands installés dans l'immense Hall d'exposition. On y trouve absolument tous les objets et services liés à la généalogie, avec des démonstrations de sites Web, des présentations de logiciels, de services et même d'objets et goodies. L'ADN continuant à passionner les foules, il est fort à parier qu'il y aura toujours des queues impressionnantes pour acheter des kit de profilage chez 23andme, AncestryDNA, FamilyTreeDNA, LivingDNA et MyHeritage.

Au détour des allées, vous tomberez sur deux stands français, celui de Geneanet avec notamment Jacques Le Marois, Christophe Becker, Raphaël Piechaud et Benoît de Maigret et celui de Heredis pour la deuxième année consécutive, avec Audrey Cavalier et trois salariés de la société coopérative de Montpellier qui édite le logiciel. Présents en 2018, Famicity et Patronomia n'ont pas fait le voyage cette année.

Enfin, les Mormons, organisateurs du Congrès ont repensé leur manière de permettre à tous ceux qui ne peuvent venir à Salt Lake City de suivre aussi la manifestation à distance (c'est le hashtag #NotAtRootsTech). Les séances plénières sont certes retransmises en direct sur le portail Rootstech, ainsi que certains ateliers diffusés sur la page d'accueil du site, couvrant une variété de sujets, y compris l'ADN. Mais comme ces séances ont lieu entre 11 heures du matin et 18 heures, heure de Salt Lake City, il faut suivre des débats qui commencent à 19h et parfois à 2 heures du matin en France et se prolongent tard dans la nuit, donc seuls les couches-tard peuvent en profiter.

C'est pour cela que Rootstech 2019 inaugure un Pass virtuel, en fait, vous devez payer 129 dollars pour avoir accès à 18 sessions enregistrées des conférences, en plus des sessions déjà prévues pour être diffusées en ligne. A son propre rythme et à ses propres horaires, puisque avec cet abonnement, vous pouvez voir et revoir vos sessions préférées, rembobiner et faire autant de pauses que vous souhaitez, par exemple pour consulter votre dictionnaire, puisque tout est évidement en anglais.

Dernier point, pour ceux qui définitivement ne peuvent ou ne veulent pas traverser l'Atlantique, il y aura un Rootstech en Europe. Il aura lieu à l'automne du 24 au 26 octobre de l'autre côté de la Manche, à Londres.

Liens

1 commentaire

Sylvain Oerlemans le 27 Février 2019 à 17h01

On espère des news quotidiennes sur facebook ou autre. C'est prévu?

Plan du site La Revue française de Généalogie