Des éoliennes menacent le champ de bataille australien de Bullecourt

Catégorie : 1914-18, Pas-de-Calais  |  le 08 Septembre 2017 par Guillaume de Morant

Voilà un projet éolien qui ne passe pas : six "moulins à vent" doivent être installés sur le site du champ de bataille australien de Bullecourt, près d'Arras. C'est un lieu de mémoire, où entre 3 et 4.000 soldats australiens, anglais et aussi allemands ont été tués et n'ont jamais été retrouvés.

« Aux premiers coups de pioche, ils vont tomber sur des corps, c’est certain, rapporte au journal 20 Minutes, un agriculteur du village voisin de Riencourt-lez-Cagnicourt. Combien de cadavres risquent d’être broyés par les bulldozers ? C’est triste, alors qu’on n’arrête pas de commémorer le sacrifice de tous ces soldats. »

Le projet d'ailes géantes est porté par la société Eolis-Les quatre chemins, filiale d’Engie Green, dans un village "déjà encerclé par les parcs éoliens", dénonce le maire Gérard Crutel. Une première mouture avait déjà été rejetée par la municipalité en juillet 2015.

La presse australienne s'en était émue à l’époque, un article avait dénoncé cette "profanation de sépultures", sans que l’ambassade d’Australie à Paris, toutefois, ne réagisse, apprend t-on dans l'article du quotidien. "La prochaine étape sera la présentation du projet auprès de la Commission Départementale de la Nature, des Paysages et des Sites, en présence de défenseurs du patrimoine, d’architectes des Bâtiments de France", explique Engie Green.

A l'heure du Centenaire, des centaines de familles débarquent chaque année d'Australie pour se recueillir à Bullecourt, venus honorer la mémoire de leurs morts tombés sur le sol français. Sur le lieu de la bataille se trouve un Mémorial, à 600 mètres du futur parc éolien. Il est dédié aux 10.000 victimes de la bataille, des cérémonies s'y tiennent depuis 30 ans.

Dans la région, le sujet australien va bientôt revêtir un caractère d'actualité prononcé, puisque le président de la République ira inaugurer le 25 avril prochain, le nouveau centre de mémoire australien Sir John Monash à Villers-Bretonneux dans la Somme à une cinquantaine de kilomètres au sud du projet éolien.

Liens

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie