Un nouveau mémorial à Lorette (62) pour le centenaire de 14-18

Catégorie : 1914-18, Pas-de-Calais  |  le 06 Juillet 2012 par Véronique Tison

C’est un « monument international qui, pour la première fois, dépasse les mémoires nationales de la tragédie », explique dans un communiqué la région Nord/Pas-de-Calais, maître d’ouvrage de ce projet qui sera établi au sommet du plateau de Notre-Dame-de-Lorette, sur la commune d’Ablain-Saint-Nazaire (Pas-de-Calais), avec le soutien de la Direction de la Mémoire, du Patrimoine et des Archives (DMPA) du ministère de la Défense.

Les noms des quelque 600.000 soldats tombés en Flandre française et en Artois en 1914-1918 y seront inscrits par ordre alphabétique, toutes nationalités mélangées, alliés et ennemis ensemble.

« C’est un hommage à tous les combattants de la Grande Guerre tombés sur le territoire de notre région et symboliquement réunis mais c’est aussi un manifeste contre l’horreur de ce conflit qui a déchiré une Europe aujourd’hui en passe de s’unir», explique Dominique Riquet, maire de Valenciennes et président du comité de pilotage des Chemins de mémoire.

Conçu par l’architecte parisien Philippe Prost, le monument, qui sera éclairé de façon permanente pendant la nuit grâce à des panneaux photovoltaïques, doit être livré au printemps 2014, à temps pour les cérémonies du centenaire qui débuteront fin juin 2014.

Le mémorial, de forme ovale (photo) et présenté comme l'un des plus importants de la planète, sera implanté à proximité de la nécropole française de Notre-Dame-de-Lorette, le plus vaste cimetière militaire de France où reposent plus de 40.000 soldats.

Parallèlement à cette annonce de la Région, le Conseil général du Nord a dévoilé le lancement d’une application mobile sur cinq sites de 1914-1918 dans le cadre du projet Mémoire de la Grande Guerre, qui réunit des partenaires français, flamands et wallons.

Téléchargeable gratuitement sur les plateformes Appstore ( iPhone) et sur Google Play (Android), l’application met le visiteur dans la peau d’un personnage fictif qui, découvrant les carnets de campagne de son grand-père brancardier, part sur ses traces au Mont-Saint-Eloi (Pas-de-Calais) à Lijssenthoek (Flandre occidentale, Belgique) en passant par Fromelles (Pas-de-Calais), Beaumont-Hamel (Somme) et le Chemin des Dames (Aisne).

Ce service est disponible en français, anglais, néerlandais et allemand. « C'est un moyen de bien accueillir les visiteurs. Une de mes plus grandes souffrances étaient de voir tous ces Australiens, mais aussi les Anglais, Allemands, Français, errer un peu dans le village", observe le maire de Fromelles, Hubert Huchette, cité dans la presse.

8 commentaires

lefebvre le 2 Janvier 2014 à 23h14

Bonjour,
je cherche des chrapnelles (des billes de plomb qui etaient dans les obus de 14-18, pour les offrir à nos clients Bitanniques, Français et autres pays qui vont loger dans nos grands gîtes et chambres d'hôtes de douchy-les-Ayette 62116 (2 à 50 personnes) au coeur de la ligne de front 14-18 .
Pouvez vous m'aider ?
merci
rené lefebvre
www.appartalaplage.com

chalane le 7 Décembre 2013 à 00h01

moi suis un petite fils d'un ancien combattent mort pour la France malgré que je connais mais c'est une fierté de savoir que jais mon arriéré grande père qui a fait la premier guerre mondiale et que j aimerait un jour aller visite sa tombe c'est a NOTRE DAME DE LORETTE A ABLAIN- SAINT - NAZAIRE ( PAS-DE- CALAIS)

Plan du site La Revue française de Généalogie