Archives du Cher : c'est pour la fin octobre 2012 !

Catégorie : Archives, Cher  |  le 05 Juin 2012 par Guillaume de Morant

Les archives départementales du Cher annoncent l'ouverture de leur site Internet pour cet automne, vers la fin octobre 2012. Même si le projet a pris du retard, il apparaît désormais bien lancé et surtout bien structuré puisque le marché public a été attribué. C'est la société 1=2 qui l'a emporté, elle est connue pour sa solution de visualisation Arkotheque adoptée par 15 départements dont Paris, la Creuse, l'Aube, la Haute-Loire... Première information, sans grande surprise, le site sera gratuit selon la volonté des élus. Seconde précision, on y trouvera de quoi combler les principales attentes des généalogistes.

Ainsi, vous pourrez y visualiser les registres paroissiaux et d'état civil, y compris les tables décennales. Les dates extrêmes retenues sont pour les plus anciennes, les actes d'une paroisse de Bourges remontant au XVIe siècle, mais la moyenne tourne plutôt autour de la deuxième moitié du XVIIe siècle. Pour les dates les plus récentes, les actes d'état civil seront proposés jusqu'à 1902.

L'origine de la numérisation est diverse. Les registres paroissiaux ont été numérisés d'après les microfilms réalisés par le Cercle Généalogique du Haut-Berry. Il s'agit de la collection du greffe à laquelle s'ajoutent les registres communaux de quelques villes importantes dont Bourges, Saint-Amand, Vierzon, Lignières... Les registres modernes, ceux de l'état civil post-révolutionnaire ont quant à eux été numérisés d'après les originaux.

D'autres fonds seront également consultables en ligne : les dénombrements de population (la collection de la préfecture a souffert d'un incendie en 1859, les pages léchées par les flammes en attesteront...), le cadastre napoléonien (tableaux d'assemblages et plans de section, mais pas les matrices), les tables des registres matricules militaires (mais pas les dossiers eux mêmes qui resteront à consulter sur place) et enfin, une collection de cartes postales (sans doute mise en ligne un peu après). Côté orientation dans les fonds, les principaux instruments de recherche seront proposés en téléchargement au format PDF.

L'un des aspects très attendu sera le lancement d'un module d'indexation collaborative. Il permettra à tout utilisateur du site d'indexer les noms rencontrés dans les registres paroissiaux et d'état civil, les recensements et les registres matricules. Des réunions d'informations ont été organisées avec les associations de généalogie afin qu'elles en fassent la promotion et que leurs membres et le grand public s'approprient cet outil selon le principe de l'auto-régulation. Rendez-vous est donc pris pour octobre...

A lire aussi :

1 commentaire

moinet louis le 30 Septembre 2012 à 13h36

pourquoi le site de marseille BDR n'est pas aussi sinple que celui de la marne 51

Plan du site La Revue française de Généalogie