Des registres paroissiaux inédits restitués aux Archives du Cantal

Catégorie : Archives, Cantal  |  le 19 Janvier 2012 par Guillaume de Morant

Des lacunes dans les registres de l'état civil, de nombreux départements en connaissent. Mais le Cantal a la chance d'en voir certaines comblées définitivement. En septembre 2011 déjà, un registre de la paroisse de Leynhac avait rejoint les rayons des archives départementales. Cette fois-ci, ce sont huit autres paroisses qui sont concernées : Apchon, Boisset, Condat, Girgols, Ladinhac, Leucamp, Madic et Montmurat... Tous ces actes de baptêmes, mariage et sépultures antérieurs à la Révolution vont être rendus officiellement demain, 20 janvier 2012, à Murat, par le diocèse de Saint-Flour au département du Cantal.

Comment les a t-on retrouvés et où dormaient-ils durant toutes ces années ? C'est la responsable des archives et de la bibliothèque diocésaines qui les a localisés, à l’occasion de ses prospections dans les presbytères. Oubliés dans des armoires et des greniers, ces registres de catholicité n'avaient pas été remis en 1792, comme la loi l'oblige, à la commune et par la force des choses, au bout de 100 ans, aux archives départementales de leur ressort, c'est à dire celles du Cantal.

Bonne nouvelle pour les généalogistes, ces nouveaux venus vont être numérisés et mis en ligne fin février sur le site Internet des AD du Cantal. Par ailleurs, une autre surprise a été révélée au cours de cette opération : l'archiviste diocésaine a également collecté des copies de registres anciens effectuées par les curés de Mentières, de Saint-Saury, de Sauvat et du Vigean. Ces documents ne sont pas des archives publiques, ils seront donc prêtés pour quelques semaines aux Archives départementales pour numérisation et mise en ligne, puis rendus aux Archives diocésaines pour conservation.

Cette restitution est l'occasion de donner un coup de projecteur sur des archives méconnues : les archives diocésaines. Celles du Cantal conservent les registres de catholicité du XIXe siècle, des registres de reinages (fête patronale), de confréries, de fabrique, les monographies paroissiales commandées aux curés en 1912, des fonds de photographies anciennes, des bulletins paroissiaux... Une belle richesse généalogique à consulter sur place à Saint-Flour.

Détail des paroisses concernées : restitution : Apchon (baptêmes 1632-1633 et 1666-1668), Boisset (BMS 1663-1705), Condat (B 1613-1624, 1655-1661, 1707), Girgols (BMS 1663-1719), Ladinhac (1790-1798), Leucamp (BMS 1653-1669, 1674-1693 et 1790), Madic (BMS 1689-1792), Montmurat (BMS 1639-1778); et copies de registres anciens de Mentières (1780-1850), Saint-Saury (liste 1770-1792), Sauvat (1741-1803) et Le Vigean (1632-1760).

1 commentaire

aubery le 10 Décembre 2013 à 17h52

Je pense que le registre paroissial de SAINT LEGER DU VENTOUX a été emporté de la même façon par le curé de Saint Leger prêtre réfractaire xavier-marie Aubery réfugié à PONTOISE pendant la terreur ou son frère j.e.a.s Aubery réfugié à Reilhanette puis à Versailles. Ce registre est à mon avis quelque part, peut être même au Vatican. Résultat: je passe des heures à essayer de reconstituer ma famille entre 1580 et 1650 sur Saint Leger. Si quelqu'un a une piste,merci de la signaler aux AD du Vaucluse.

Plan du site La Revue française de Généalogie