Gers : pas d'état civil en ligne avant 2015 ou plus tard...

Catégorie : Archives, Gers  |  le 26 Février 2014 par Guillaume de Morant

Les archives du Gers seront sans doute parmi les dernières à proposer de l'état civil sur Internet, mais pas forcément les toutes dernières... Certes, il n'y aura sans doute aucun acte de baptême-mariage-sépulture et naissance-mariage-décès en ligne avant 2015 et peut-être même après. A la question de l'état civil, les archives du Gers répondent que la numérisation des registres paroissiaux et d'état civil se prépare : "Nous commençons, mais il y a un important travail de préparation". Il y a donc peu de chance de voir le projet se concrétiser cette année.

Mais cela n'empêche pas le service de poursuivre une active politique de dématérialisation. Pour la fin 2014, les archives départementales prévoient de publier les recensements et les registres matricules. Constituant une priorité, centenaire de la Première guerre mondiale oblige, les fiches matricules sont en cours de numérisation. Les classes d'appelés allant jusqu'à 1921 sont prêtes, celles allant jusqu'à 1940 sont en cours de numérisation sur place par Arkhenum. Quant aux registres de 1861 à 1970, ils sont consultables en salle de lecture.

L'ouverture en octobre 2011 d'un site Web a constitué un premier pas. Outre le fait de constituer une belle vitrine pour le service, celui-ci offre pour l'heure deux types de d'accès :

  1. d'un côté, les plans du cadastre napoléonien, dont les généalogistes savent pertinemment que sans les matrices comportant les noms des propriétaires successifs des parcelles, ils ne servent qu'à décorer une généalogie,
  2. de l'autre, des inventaires et des instruments de recherche en ligne, beaucoup plus utiles pour avoir une idée des fonds présents sur place et localiser les documents intéressants. Ils servent principalement à préparer sa venue en salle de lecture.

En résumé, concernant les archives du Gers sur Internet, on peut affirmer sans ciller que le meilleur reste à venir !

Lire aussi : La Revue française de Généalogie n° 210, avec notre dossier sur les nombreuses mises en ligne programmées en 2014 et les années suivantes.

2 commentaires

Picot le 4 Mars 2014 à 11h53

J'adhère au commentaire de "Ruellot".
Comme beaucoup de passionnés de généalogie, surtout retraités, j'ai un immense plaisir à retrouver mes "lieux de mémoire". Je leur réserve mes nombreuses visites touristiques avec les dépenses qui en résultent.
Je sais de source sûre que j'aurais bien des coins du Gers à visiter à ce titre. Cela attendra. Si je le peux.
Cela vaut aussi pour la Charente dont le site , payant, est d'une étonnante médiocrité.

Ruellot le 4 Mars 2014 à 11h27

le Gers, comme les Hautes-Pyrénées font partie de ces départements qui n'ont pas compris que mettre les archives en ligne ne serait pas un frein au tourisme mais, au contraire, un moyen de booster l'envie de se rendre sur place ; l'excuse du coût n'est pas défendable.

Plan du site La Revue française de Généalogie