La Moselle complète ses paroissiaux en ligne

Catégorie : Archives, Moselle  |  le 24 Août 2013 par Guillaume de Morant

Les registres paroissiaux de la Moselle continuent à s'étoffer sur le site Web des archives départementales. Après avoir lancé une première salve fin 2011 avec un peu plus de la moitié des paroisses de ce département qui compte actuellement 730 communes, le mouvement s'est poursuivi et touche désormais toutes les paroisses jusqu'à Z.

Seul problème, ces actes comportent de nombreuses lacunes dans les moyennes et grandes villes. Ils proviennent des paroisses catholiques et protestantes établies dans les communes situées sur le territoire départemental actuel, auxquels s’ajoutent ceux de la communauté juive de Metz au XVIIIe siècle, tous antérieurs à 1793. Les archives départementales s'attachent à combler ces lacunes en numérisant les registres manquants directement auprès des communes. Cela prend beaucoup de temps, mais les actes rejoignent régulièrement le site Web comme ceux de l’ancien bassin houiller (arrondissement de Forbach principalement).

Les généalogistes se posent évidemment la question de la date de la numérisation et de la mise en ligne des registres d'état civil postérieurs à 1793. La réponse donnée par les archives départementales est qu'un projet est en cours. Il concerne dans un premier temps les tables décennales jusqu'à 1872 qui viennent d'être numérisées et qui sont en vérification. Elles devraient être publiée sur Internet "vers la fin de l'année 2013". L'état civil lui-même reste un projet, qui doit être présenté aux élus départementaux afin d'en assurer le financement. A ce jour, aucune date ne peut être avancée.

Liens

A commander sur notre site

8 commentaires

Christine L. le 3 Septembre 2013 à 15h32

Il manque beaucoup de communes. J'ai toute une partie de ma famille originaire de Lafrimbolle et il est introuvable ainsi que des villages alentours.

maso jean louis le 2 Septembre 2013 à 12h57

<j'ai regardé rapidement le site de la Moselle, il manque encore des paroisses comme Fontoy Boulanges, ou Thionville. Est ce qu'il y a des raisons particulière à cela?

Plan du site La Revue française de Généalogie