De nouveaux instruments de recherche en ligne pour l'Outre-Mer

Catégorie : Archives  |  le 01 Août 2012 par Guillaume de Morant

Les Archives nationales d'Outre-Mer ont publié fin juillet 2012 de nouveaux instruments de recherche. Le portail s'est enrichi de descriptions d'archives concernant le personnel colonial, l'Agence économique de la France d'Outre-Mer, des correspondances du Secrétariat d'Etat à la Marine et de plusieurs fonds concernant l'Algérie.

Dans le détail, vous trouverez une liste des dossiers du personnel colonial moderne, issue du Ministère des Colonies de la Révolution française jusqu'aux années 1880 (série EE). Seule la lettre A a été mise en ligne, le reste des dossiers étant en cours de traitement. Toujours dans les fonds du Ministère des Colonies, le portail a intégré des instruments de recherche concernant l'activité de l'Agence économique de la France d'outre-mer (AGEFOM), entre 1897-1967. Il s'agit de dossiers documentaires thématiques, constitués par l’Agence, sur la Guadeloupe, la Guyane, la Réunion, la Nouvelle-Calédonie, les Nouvelles-Hébrides, Wallis et Futuna, de dossiers concernant les expositions coloniales et de documents provenant des agences économiques de l'Afrique occidentale française, de l'Afrique équatoriale française, du Cameroun, de Madagascar et de l'Indochine.

A découvrir aussi, la correspondance à l'arrivée de la Louisiane (Sous-série C13) de 1675 à 1819 du Secrétariat d'Etat à la Marine. Aux XVIIe et XVIIIe siècles, la Louisiane couvre une zone qui représente un tiers au moins des Etats-Unis d'aujourd'hui, délimitée au nord par les Grands Lacs, à l'est par la chaîne des Appalaches et à l'ouest par les Montagnes Rocheuses. Les documents conservés sont entre autres, des lettres de particuliers (colons, négociants, religieux) ainsi que des mémoires généraux sur la colonisation (mise en valeur du pays, économie, défense, la politique à suivre avec les Indiens).

Enfin, le portail publie des instruments de recherche relatifs à l'Algérie, avec les archives des parquets des tribunaux d'Algérie (Alger, Batna, Constantine, Philippeville) couvrant la guerre d'Algérie. Les rapports du procureur général rendent compte à la Chancellerie de l'action judiciaire engagée dans la lutte contre le terrorisme, des grands événements politiques (barricades, manifestations de 1960, putsch des généraux de 1961), les menées activistes et l'OAS. Concernant la sous-préfecture puis préfecture de Sétif (1901-1962), le fonds est constitué principalement de rapports permettant d'étudier la situation politique durant la Seconde Guerre Mondiale et pendant la Guerre d'Algérie dans le Sétifois.

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie