"Milliardaire" aux Etats-Unis, Ancestry patine en France...

Catégorie : Médias Web, France  |  le 22 Octobre 2012 par Guillaume de Morant

Le montant de la transaction laisse rêveur : le portail américain Ancestry.com, créé en 1997 serait sur le point d'être racheté par un fonds d'investissement européen pour la rondelette somme de 1,6 milliard de dollars. L'affaire agite les milieux généalogiques français, car si la belle réussite d'Ancestry est incontestable aux Etats-Unis et même dans certains pays d'Europe comme la Grande-Bretagne, le passage d'Ancestry en France a été bref, même si le site Ancestry.fr continue à fonctionner et à proposer des accès (payants) à plusieurs bases de données françaises (une partie du fonds Coutot par exemple).

Pour rappel, en février 2011, la filiale française d'Ancestry, The Generation Network, a été liquidée, les équipes ont été licenciées, les clés des locaux du boulevard Poissonnière à Paris ont été rendues et la directrice (qui a depuis quitté la société) a été rapatriée au Luxembourg. C'est désormais depuis ce siège qu'est gérée toute la stratégie européenne du géant américain de la généalogie. Si Ancestry a plié bagage en France, ce n'est pas pour des raisons d'évasion fiscale, mais pour cause de "marché jugé trop difficile, trop compliqué". Le portail qui souhaitait numériser, partager, indexer tout l'état civil français ancien s'est en effet heurté à une législation et à des barrières culturelles inattendues, tout au moins pour un observateur américain.

Face à l'obligation de négocier des licences avec chacun des 101 départements français pour obtenir de diffuser des registres, Ancestry a préférer jeter l'éponge et se consacrer à d'autres pays réputés plus faciles. Mais avec ses nouveaux actionnaires, Ancestry pourrait regarder la France d'un oeil nouveau, surtout si la révision (en cours de discussion) de la directive européenne allait dans le sens demandé par tous les acteurs commerciaux de la généalogie : plus de souplesse pour la réutilisation des archives...

Liens :

A commander sur notre site :

1 commentaire

JCLB le 23 Octobre 2012 à 14h19

"Ancestry patine en France..."
et moi qui pensais que le racolage était interdit...
;o))

Plan du site La Revue française de Généalogie