Attaques de loups : nouvelles archives en ligne

Catégorie : Nouveautés  |  le 02 Avril 2014 par Marie-Laetitia Sibille

Homme et Loup

Depuis le 1er avril 2014, les généalogistes disposent d’une nouvelle base de données accessible à tous et sans précédent, à découvrir sur le site "homme et loup : 2.000 ans d’histoire". Il s’agit d’un corpus nominatif de près de 3.000 victimes humaines causées par les attaques de loups prédateurs (non enragés) pour toute la France métropolitaine du début du XVe au début du XXe siècle. Un deuxième volet est envisagé pour les victimes de loups enragés puis un troisième pour les primes de chasses et les chasseurs de loups.

Ce site est le résultat d’une enquête nationale menée depuis octobre 2002 par Jean-Marc Moriceau, professeur d'histoire moderne à l'Université de Caen Basse-Normandie, et son équipe, avec l’aide des généalogistes. Les internautes disposent désormais de plus de 2.000 transcriptions intégrales d’actes (actes de décès, documents administratifs, chroniques, expertises médico-légales, comptes rendus de presse, etc.) et près de 1.500 photographies de sources originales réparties dans plus de 70 départements. Le corpus intéresse plus de 1.100 communes actuelles et plus de 1.650 patronymes différents.

La base est interrogeable suivant des critères multiples : nom de famille des victimes, prénom, commune d’attaque, département, année, noms des parents des victimes, désignation de l’agresseur (loup ou louve, loup cruel, loup féroce, loup carnassier, bête, etc.). Elle offre un instrument sans équivalent pour situer généalogiquement la position des victimes et pour mesurer la vulnérabilité des populations du passé à l’égard du prédateur : identité des personnes agressées (et souvent dévorées), âge, contexte familial, situation géographique et socio-professionnelle.

Ces données seront complétées et corrigées au fur et à mesure de l’avancement de l’enquête et des réponses des internautes.

Homme et loup : 2000 ans d’histoire : www.unicaen.fr/homme_et_loup

Contact : Jean-Marc Moriceau, MRSH- Pôle rural (Sh 155), Université de Caen – Basse-Normandie, 14032 Caen Cedex, Tél. 02.31.56.62.29, courriel : jean-marcrfgedotmoriceaurfgeatunicaenrfgedotfr

Lire aussi :

Homme et Loup

4 commentaires

Hiep le 11 Mai 2014 à 13h21

Amis écologistes,
Il est temps de changer votre logiciel selon lequel le loup n'attaque pas l'homme.
Après deux décennies de dénégations, le site internet officiel du Gouvernement vient de reconnaitre que l'homme est une proie potentielle pour le loup et qu'au moins 3 000 attaques mortelles sur l'homme en France se sont produites avant l'éradication du loup. En fait, le Gouvernement, qui s'attend à une attaque certifiée sur l'homme incessamment (surtout depuis la disparition en août 2011 d'un gardien de refuge du Mercantour et la découverte en janvier 2012 de sa tête et de deux os déplacés par des "bêtes sauvages"), prépare le terrain pour ne pas être accusé d'angélisme et de désinformation. Le Gouvernement a donc fait siennes les conclusions du Professeur d'Université de Caen qui estime à au mois 17 000 attaques mortelles le nombre de prédations du loup sur l'homme en France, sans parler des très nombreuses victimes des loups enragés.

laure le 4 Avril 2014 à 08h27

moi je STOP a ce jour d'article qui ne devrait pas être mis en ligne.
pourquoi tant d’acharnement sur les loups ????
le loup n'attaque pas l'homme par contre l'homme attaque le loup qui veux se nourrir.
l'homme est le plus dangereux des prédateurs et personne ne fait une page sur intenet

Plan du site La Revue française de Généalogie