Eté 2016 : la récap' généalogique, qu'avez-vous manqué ?

Catégorie : Nouveautés, France  |  le 31 Août 2016 par Guillaume de Morant

Dans la catégorie "des nouvelles des archives", l'été a été riche en événements. On a appris l'arrivée des tables décennales de l'état civil sur le site des archives des Hautes-Pyrénées. Un grand bonheur de généalogiste... La Saône-et-Loire s'est enrichie, en tous cas, sa base des notaires s'est accrue, tout comme plusieurs fonds, avec de nouvelles tables de successions et absences et des cartes postales.

L' agglomération de Bordeaux s'est faite, elle-aussi, un peu plus généalogique avec l'arrivée en ligne des actes de décès de 1793 à 1862. De nombreuses mises à jour ont également été réalisées sur le portail des archives d'Orléans avec de nouveaux procès-verbaux du Conseil municipal, de nouveaux registres d'état civil et toujours plus d'annotations apportées par des indexeurs bénévoles.

En Haute-Loire, la presse ancienne a fait son apparition sur le portail des archives de ce département. Vingt titres de la période 1914-1919 sont consultables, mais uniquement en mode image. Dans le Finistère, le portail des archives s'étoffe avec douze nouveaux titres. En tout 56 journaux locaux sont à consulter en ligne.

L'Yonne a connu elle aussi de belles mises à jour pour ses archives en ligne. Cela concerne l'état civil, les hypothèques et des instruments de recherche. De son côté, la Haute-Vienne a lancé son iconothèque, avec 16.000 nouveaux documents, cartes postales, photographies, dessins, cartes et plans.

Dans les Yvelines, les généalogistes ont vu avec satisfaction la publication du recensement de population de 1936. Les listes nominatives de recensement disponibles sur le Web portent désormais sur la période 1817 à 1936. Du côté de la ville de Metz, c'est l'état civil qui est désormais en ligne de 1561 à 1915, l'offre Web porte donc désormais sur l'intégralité des registres paroissiaux et d'état civil depuis 1561.

Deux nouvelles hors des frontières : l'état civil ancien de Monaco est en ligne. Les actes vont de 1546 à 1915 et après 1900, ils sont systématiquement indexés. Et les archives d'Etat de la Belgique ont publié plus de 6.000 photos de 14-18.

Enfin, deux annonces ont marqué l'été : les registres matricules de Paris sont sur la bonne voie, l'appel d'offre pour les numériser est lancé, ils devraient être en ligne d'ici le 11 novembre 2018. Et les archives des Hauts-de-Seine vont déménager et s'installeront dans le parc de Saint-Cloud.

Lire aussi :

2 commentaires

Mille ans à Bouhet le 31 Août 2016 à 15h34

De plus, les AD de Charente-Maritime ont en ligne au mois d'août les registres matricules des classes 1859 à 1883, ainsi l'offre en matricules numérisés est désormais complète pour ce département entre 1859 et 1921. Hélas la mise en place récente d'une nouvelle visionneuse "foldingue" au fonctionnement très très fluctuant d'un jour à l'autre gâche un poil le plaisir.

SAVARY Martine le 31 Août 2016 à 13h42

Bonjour,

Vous avez oublié que dans l'Indre les "Registres matricules militaires" sont arrivés le 23 août......!!!
http://archives36.cg36.fr/siterecherchecg36/FrmRchMilitaire.aspx

Cordialement

Plan du site La Revue française de Généalogie