Explorer toutes les pistes avec la base transversale du Cercle de Languedoc

Catégorie : Nouveautés, France  |  le 03 Septembre 2014 par Guillaume de Morant

L'idée du Cercle Généalogique de Languedoc est simple et à la portée de tous : prendre en photo le monument aux morts de son village, relever tous les noms et tous les détails. Et c'est là que ça devient intéressant : pour chaque nom de soldat disparu au combat, aller systématiquement vérifier toutes les sources possibles et accessibles facilement.

Les sources ? La plaque commémorative de l'église, le livre d'or de la commune, les actes de naissance et décès, les tables de successions et absences de la sous-série 3Q de l'enregistrement... Croisez le tout avec les registres matricules, les recensements de population, la base des Morts pour la France de Mémoire des Hommes et vous obtiendrez une fiche extrêmement bien renseignée.

Pour chaque soldat, la base de données accessible gratuitement et librement contient les informations suivantes :

  • l'état civil : nom, prénom, date et lieu de naissance,
  • les données militaires : date et lieu de décès, âge au décès, lieu de recrutement, numéro de matricule, grade et nom du régiment),
  • les données personnelles : profession, nom et prénom des parents, nom de l'épouse le cas échéant,
  • les informations sur le relevé : adresse du monument aux morts, nom du releveur
  • et enfin, une photo du monument aux morts.

Certes, la base n'est pas encore très étoffée, elle contient actuellement 29 communes dont les monuments aux morts peuvent comporter un nombre de noms très variable : de 3 à 250... Mais le Cercle généalogique de Langedoc l'assure, la base est mise à jour au rythme de 10 communes à la fois, dès que les 56 adhérents mobilisés sur ce projet ont terminé leur travail de relevé et d'indexation.

Pour trouver la base, aller sur le site des bases du Cercle généalogique de Languedoc et cliquez sur Ceux de 14-18. Inutile de vous connecter, cliquez ensuite sur Ceux de 14-18 - Qui étaient-ils ?, puis dans la page suivante, cliquez sur l'image représentant des bleuets ( ou directement sur ce lien). La recherche s'effectue exclusivement par le nom, dès la première lettre saisie, des résultats s'affichent. Cliquer ensuite sur la fiche pour la visualiser en détail.

Lire aussi : Le Cercle généalogique de Languedoc récupère des travaux sur le Maghreb

6 commentaires

Chantal le 6 Septembre 2014 à 12h47

ERRATUM : Ma question porte sur la seule base "ceux de 14" et non sur le site Généalogique.

"d'où ma question, qu'apporte de plus votre BASE ?".

Chantal

Chantal le 4 Septembre 2014 à 20h34

Bonjour,
Je vous cite :
"L'idée du Cercle Généalogique de Languedoc est simple et à la portée de tous : prendre en photo le monument aux morts de son village, relever tous les noms et tous les détails."

Cette superbe idée, que vous semblez vous approprier, Mr BLANCHAIS l'a eu en 2000 et a crée le site Mémorial Genweb.

"Et c'est là que ça devient intéressant : pour chaque nom de soldat disparu au combat, aller systématiquement vérifier toutes les sources possibles et accessibles facilement".

Depuis 14 ans, les bénévoles de toutes la France, bien avant la mise en ligne des archives numérisées ont passé des heures dans leur propre mairie, aux archives de leur département, consultés fiches matricules, recensement, ...." .

Plus récemment, Généanet a aussi mis en place, dans un contexte différent, de faire les relevés de tous les monuments et plaques commémoratives (et plus encore). Leur innovation : la totalité des photos d'un monument et la mise en relation avec la fiche généalogique d'une personne.

d'où ma question : qu'apporte de plus votre site ?
Si ce n'est justement de dégouter le bénévolat qui va s'apercevoir qu'on le "balade" et le fait travailler sur de pseudo nouvelles idées.

Chantal

Plan du site La Revue française de Généalogie