L'Ina s'ouvre aux archives personnelles des Français

Catégorie : Nouveautés, Gironde  |  le 03 Juillet 2012 par Véronique Tison

L’Institut national de l’audiovisuel (Ina) a lancé le 2 juillet à Bordeaux une opération « Mémoires partagées » qui vise à dénicher et mettre en valeur les trésors audiovisuels insoupçonnés jusqu'alors enfouis dans les archives personnelles des Français.

« En intégrant la collecte et le partage des images amateurs, Mémoires partagées va donner aux Français le moyen de se réapproprier la mémoire audiovisuelle sauvegardée par l’Ina », explique l’institution dans un communiqué.

Lancée dans un premier temps en Aquitaine, l'opération a vocation à être étendue aux autres régions dans les prochains mois.

L’appel à contribution, qui s’adresse aux particuliers mais aussi aux associations et aux entreprises, concerne tous les films amateurs, quels que soient leur époque ou leur support d’origine (film, Super 8, cassettes VHS etc…), dès lors qu’ils illustrent différents aspects de l’histoire et de la culture.

Les films amateurs seront visionnés et sélectionnés par les experts de l’Ina. Ceux qui présenteront une valeur patrimoniale seront diffusés à partir du mois de décembre sur le site ina.fr et sur la chaîne Ina Mémoires partagées, consultable sur Dailymotion.

La marche à suivre pour contribuer est expliquée sur une page dédiée du site ina.fr consacrée à l’opération.

L’Ina, dont le rôle est à la fois de sauvegarder et de mettre en valeur le patrimoine audio-visuel français, conserve à ce jour cinq millions d’heures de documents télé et radio et en numérise 930.000 autres par an. Mais c’est la première fois que l’institution créée en 1975 s’ouvre aux archives des particuliers.


MEMOIRES PARTAGÉES par ina

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie