"Retour aux sources" avec Franck Dubosc le mardi 29 mai

Catégorie : Radio TV Web  |  le 14 Mai 2018

Retour aux sources Franck Dubosc

Franck Dubosc, se lance à son tour dans ce grand voyage généalogique. Pour ce nouvel épisode de "Retour aux sources", diffusé mardi 29 mai 2018 à 23h15 sur France 2, il mène avec ténacité une enquête pleine de rebondissements sur le parcours de son grand-père maternel, Robert Plantrou, pendant les quatre années où il était prisonnier de guerre en Allemagne. Robert Plantrou a peu parlé à son retour. A son petit-fils qui le questionnait, il a quand même affirmé plusieurs fois qu’il s’était évadé. Mais Franck s’est toujours demandé si son grand-père s’était fabriqué un personnage de héros, ou s’il avait effectivement résisté à sa manière… Robert Plantrou s’est-il vraiment évadé ? Pour qui a-t-il été contraint de travailler en Allemagne ? Était-il un prisonnier docile ou un rebelle au caractère bien trempé comme Franck l’a toujours imaginé ?

Dans ce "Retour aux sources", Franck Dubosc fait un travail de mémoire et de vérité. Il veut savoir. Se détacher de l’image du prisonnier de guerre véhiculée par des films comme "La vache et le prisonnier" avec Fernandel... Sa quête est profonde. Pour ce tournage, conçu comme un road-movie, il s’est rendu totalement disponible et il a donné beaucoup de lui-même. Il a accepté d’emblée que la caméra filme toutes ses réactions, les bonnes surprises comme les déceptions. Franck Dubosc part avec des indices qui lui sont fournis par ses proches, notamment son cousin Régis. A chaque étape de son enquête, il doit obtenir des réponses précises. Aller de révélation en révélation.

Résultat : deux générations après, Franck Dubosc tord le cou à la légende familiale qui l’a pourtant accompagné pendant plus de 50 ans ! Sa recherche est personnelle, mais les bénéfices qu’il va en tirer sont universels. Il va redonner leurs lettres de noblesse aux 1,8 million de prisonniers de guerre français injustement oubliés après la Libération. Pour Franck Dubosc et pour toutes les familles qui ont compté dans leurs rangs des prisonniers de guerre, cette enquête est une forme de réhabilitation. Trouver des réponses dans le passé pour comprendre ce que nous sommes devenus : grâce à ce film, et à travers l’exemple de Franck Dubosc, de nombreux téléspectateurs pourront se projeter et s’interroger sur leur propre histoire.

Un épisode à commenter sur Twitter avec le mot-clé #RetourAuxSources.

Lire aussi :

3 commentaires

Gilles QUEDEVILLE le 23 Mai 2018 à 22h34

J'ai étudié l'ascendance de Franck (2253 soas à la 16 gènération contre 971 pour geneastar) et l'ai croisée avec 336 ascendances de célébrités aux ancêtres seino-marins
Il cousine avec 46 célébrités (hors branche noble) dont Alexis DESSEAUX, David DOUILLET, Anny DUPEREY, Françoise HARDY et donc Thomas DUTRONC, Estelle LEFEBURE, Valérie LEMERCIER, Xavier NIEL, Thomas PESQUET, Emmanuel PETIT, Laurent RUQUIER ou Philippe TORRETON

René GILLES le 16 Mai 2018 à 10h33

Ayant participé au tournage de cette émission, je regrette sa diffusion à une heure tardive.

Plan du site La Revue française de Généalogie