2000 lettres de quatre frères Poilus retrouvées dans un grenier à La Clusaz

Catégorie : 1914-18, Haute-Savoie  |  le 23 Juillet 2018 par Guillaume de Morant

C'est le nouveau propriétaire de cette ancienne ferme située en Haute-Savoie à La Clusaz qui est à l'origine de cette découverte. Ou plutôt, ce sont les ouvriers qui travaillaient à la rénovation des combles du bâtiment, qui ont retrouvé entre deux poutres, un épais colis bien emballé. Il contenait toute une correspondance en parfait état de conservation, mais qui paraissait ancienne.

Et pour cause, ces lettres ont près de cent ans, puisque l'historien local l'a confirmé, elles ont été rédigées entre 1914 et 1919. Leurs auteurs sont les quatre frères Ruphy, Germain, Joseph, François et Jean, des agriculteurs expédiés au combat comme tous les hommes de leur âge. Ils y racontent à leurs parents, des Savoyards producteurs de reblochon, la dureté des combats, de la vie dans les tranchées, la peur et le danger.

C'est Maurice Vittoz, un passionné d'histoire et une figure locale, qui s'est emparé du problème de l'identification des lettres et de leurs auteurs. C'est lui aussi qui a tenu à les rendre aux descendants de la famille Ruphy. Un moment d'émotion palpable, restitué par deux interviews en vidéo réalisées par Le Dauphiné et par France 3 Auvergne Rhône-Alpes.

De notre côté, nous avons retrouvé les fiches matricules des quatre frères qui nous ont appris que la famille comptait sept enfants issus du couple François Ruphy et Emélie Vulliet. L'aîné, Germain Ruphy, né le 26 juin 1880 à La Clusaz, "modèle de courage et de d'énergie" a été grièvement blessé (amputé) dès le 31 août 1914. Il a reçu la médaille militaire, Croix de guerre avec Palmes. Joseph Juste, né le 16 mai 1883 à La Clusaz, qui était cordonnier dans le civil, a servi toute la guerre dans l'Artillerie.

François Ruphy, né le 1er janvier 1885 à La Clusaz, envoyé comme mineur, qui souffrait de rhumatismes, est décédé de maladie le 3 juillet 1918. Enfin, Joseph Jean Louis Ruphy, né le 2 décembre 1888 à La Clusaz, marié, 3 enfants, qui était maçon, puis cultivateur, a servi durant tout le conflit dans l'artillerie de montagne des bataillons de Chasseurs alpins. Il a passé plusieurs mois à l'hôpital en 1918. Quatre soldats, deux blessés, un mort dans la Grande guerre, la famille Ruphy a beaucoup donné à la Patrie...

Liens

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie