Archives des Hautes-Pyrénées : ce sera à Tarbes

Catégorie : Archives, Hautes-Pyrénées  |  le 24 Octobre 2018 par Guillaume de Morant

Finalement, les Archives départementales des Hautes-Pyrénées resteront à Tarbes. Elles déménageront d'environ un kilomètre depuis la rue des Ursulines jusqu'à la rue Eugène-Ténot sur le site de l'ancienne école normale de Tarbes. Mais ce déménagement n'aura pas lieu avant plusieurs années, pas avant la fin d'un chantier de réhabilitation et de construction dont le coût a été évalué entre 18 et 20 millions d'euros et dont la durée devrait s'étaler entre 45 et 50 mois.

Cela faisait longtemps qu'une décision était attendue, puisque les locaux actuels des archives sont saturés. Mais à la surprise des hauts-pyrénéens, le débat entre élus du conseil départemental a tourné au clash le 12 octobre 2018, entre les partisans des deux solutions qui étaient proposées. Du côté de Jean Glavany, ancien député, ancien ministre, on militait fermement pour l'ancienne tuilerie Oustau à Aureilhan, 20.000 m2 autour du site historique de 1873, présentée un temps comme "l'invention d'un nouveau quartier et le seul projet en piste depuis le départ". De l'autre côté, le conseiller départemental radical de Tarbes Gilles Craspay défendait celui du site tarbais, où une partie des Archives sont déjà installées.

Finalement, c'est à bulletin secret que les élus ont fini par trancher. 9 voix se sont portées sur le site d’Aureilhan et 23 voix pour le projet de l’ancienne école normale de Tarbes. C'est donc ce bâtiment lui aussi historique formant un H qui sera restauré pour y installer l’accueil du public des archives et édifier des bâtiments aux normes pour la conservation des documents historiques, avec possibilité de surélévation en fonction des besoins futurs du service, nous relate un article de La Dépêche.

En attendant, les archives départementales des Hautes-Pyrénées "en ligne" ne chôment pas. Le dernier lot d'images de l'arrondissement de Bagnères-de-Bigorre relatif à la tranche chronologique 1876-1892 est aujourd'hui accessible, soit 143 registres d'état civil. Le prochain lot concernera la 1ère tranche de l'arrondissement de Tarbes (an XI-1815).

Sinon, comme dans d'autres départements, les archives des Hautes-Pyrénées ont elles aussi de belles histoires de restitution à raconter. Récemment, un registre des délibérations de la commune de Hiis (période an IX-1809) a été retrouvé à... Orléans. Il était proposé par un bouquiniste sur un marché aux puces. Il a été restitué "à l'amiable" et a regagné le dépôt de Tarbes où il est depuis consultable par tous en salle de lecture.

Liens

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie