Indre-et-Loire : les registres d'écrous sont en ligne

Catégorie : Archives, Indre-et-Loire  |  le 20 Mars 2020 par Guillaume de Morant

Un ancêtre détenu en Indre-et-Loire ? C'est le moment de vous rendre sur le portail des archives départementales ! Les registres d'écrous viennent d'y être numérisés jusqu'en 1942 et ceux de plus de 100 publiés sur le site. Ils recensent tous les détenus étant passés ou ayant séjourné dans les établissements pénitentiaires du département.

Et on y trouve plein de détails passionnants ! Chaque détenu est en effet identifié avec son état civil complet, sa profession et même son habillement lors de son entrée en prison. On y apprend aussi le motif de son incarcération, la durée de sa peine, sa destination carcérale et, le cas échéant, sa levée d'écrou.

L'Indre-et-Loire a entretenu jusqu'à cinq établissements pénitentiaires : Amboise, Chinon, Langeais, Loches et Tours. Vous plonger dans cet univers sera aussi l'occasion d'en découvrir le vocabulaire. Vous ferez ainsi la différence entre le registre d'arrêt, de correction, de justice, de simple police, dettier, passager ou provisoire...

Certains registres sont pourvus de tables alphabétiques, il existe aussi des répertoires généraux à partir de 1875. Tout détenu, dès son entrée dans la prison, se voit attribuer un numéro d'écrou, propre à chaque type de registre.

Une indexation des écrous est à la disposition sur Geneawiki, dans le projet registres d'écrous. Elle concerne en Touraine les prisons de Chinon, Loches et Tours, mais les registres de certains autres départements sont aussi disponibles.

Liens

A lire aussi

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie