78.000 soldats de Franche-Comté entrent dans le Grand Memorial

Catégorie : Médias Web, Doubs  |  le 31 Mai 2018 par Guillaume de Morant

78.000 soldats recrutés en Franche-Comté et susceptibles d'avoir combattu lors de la Première guerre mondiale font leur entrée dans le portail du Grand Mémorial. Ce sont respectivement 35.740 soldats recrutés dans le Doubs, 17.109 soldats du Jura des classes 1887-1895 et 25.253 de leurs homologues du Territoire-de-Belfort des classes 1911-1921.

Cette présence assure désormais une grande visibilité à tous ces combattants, permettant facilement de retracer leurs parcours militaires. Avec l'indexation par nom, il suffit de taper un patronyme pour accéder ensuite à la fiche matricule qui retrace toutes les étapes militaires du conscrit depuis son appel sous les drapeaux jusqu'à sa libération du service, y compris son éventuel décès pour faits de guerre.

Il s'agit d'un premier lot d'indexations, fruit d'un travail collectif des services départementaux d'archoves avec les bénévoles des associations généalogiques Doubs généalogie et Centre d'entraide généalogique de Franche-Comté (CEGFC). Aux archives départementales du Territoire-de-Belfort, c'est à l'implication du service que l'on doit l'indexation des registres matricules, puisqu'elle a été intégralement réalisée en interne. Quant au Jura, un agent des archives départementales a opéré le relevé des classes 1887-1895, mises en ligne aujourd’hui, et le service bénéficie de l’appui du CEGFC pour les classes suivantes, outre la poursuite de l'indexation en interne.

Pour retrouver votre aïeul, il y a parfois des petites difficultés à contourner, comme l'explique France Archives qui relaie cette information. Entre 1875 et 1928, les circonscriptions militaires ne correspondent pas aux limites départementales. Des soldats des cantons du nord du Jura sont recrutés par le bureau de Besançon pour la période 1873-1901 et dans le Jura pour les années ultérieures. Dans le même temps, des cantons du Doubs relèvent du bureau de Belfort de 1902 à 1924.

Parmi ces soldats de Franche-Comté, quelques fiches emblématiques ressortent, comme celle du premier mort de la Première guerre mondiale, le caporal Jules André Peugeot ou celle du célèbre Félix Gaffiot, auteur du dictionnaire Latin-Français éponyme.

Liens

1 commentaire

fournier Pierrette le 5 Juin 2018 à 14h57

MARSAUD le nom de ma Maman.
je sais que son frère MARSAUD Désiré né le 28.04.1892 est décédé au front le 20.05.1916.
pourrai je en savoir un peu plus sur lui . Je vous en remercie

Plan du site La Revue française de Généalogie