FFG-Souvenir Français : un partenariat pour relever les morts de 1870-1871

Catégorie : Nouveautés, France  |  le 20 Juillet 2020 par Guillaume de Morant

L'objectif est ambitieux : relever dans chaque commune de France les morts pendant la guerre franco-allemande de 1870-1871. Car à ce jour, aucune liste générale des combattants morts au cours de ce conflit n’a été dressée. Ni à l’époque, ni aujourd’hui, même si des initiatives isolées associatives ou individuelles ont déjà permis de réaliser des listes.

Pour pallier ce déficit, le 1er juillet 2020, la Fédération française de généalogie (FFG) et le Souvenir français ont signé une convention de partenariat. Cela va permettre aux associations fédérées, en partenariat avec les délégations et les comités du Souvenir Français de se mobiliser pour recenser dans chaque commune de France les morts au combat ou des suites du combat entre 1870 et 1872, originaires de la commune.

Les résultats seront progressivement présentés à partir de septembre-octobre 2020 sur le site Internet de la Fédération. L'objectif est d'encourager les maires et les communes à inscrire les noms recensés sur leur monuments aux morts, sous une rubrique Guerre de 1870-1871.

Au sein de la Fédération, une commission 1870 est présidée par Mireille Pailleux, le généalogiste Jérôme Malhache a été chargé de mission sur ce conflit en partenariat avec le Souvenir Français. Il a d'ores et déjà délivré quelques conseils pour explorer les actes de décès de l'état civil, source principale de ce projet.

En effet, le décès d'un militaire est transcrit dans les registres d'état civil du lieu de son dernier domicile ou à défaut dans celui de son lieu de naissance. Mais cette transcription peut prendre du temps, on peut la rechercher jusqu’en 1874, voire plus tard. Et les tables décennales ne servent rien, seule la consultation des actes permet de savoir si c'est un militaire.

Les actes transcrits à partir d’extraits mortuaires précisent en général la cause du décès et mentionnent pour les militaires, le grade, le matricule et le corps. Toutes ces informations seront à relever minutieusement, car elles vont faciliter le traitement des homonymes et le dédoublonnage au cours des comparaisons qui seront réalisées avec d'autres sources disponibles : listes du Comité International de la Croix Rouge, archives du Service Historique de la Défense, documents de la série R des Archives départementales ou autres bases de données déjà constituées.

Si vous souhaitez participer à ce projet, il convient de se rapprocher d'une association de généalogie fédérée. Le tout est coordonné par la FFG avec pour esprit de mobiliser un maximum de releveurs respectant une charte de dépouillement et de ne pas refaire ce qui a déjà été fait.

"Une fois réalisés dans toute la France, ces relevés des décès de 1870 seront un formidable outil d'analyse pour les généalogistes et historiens et permettront d'affiner les chiffres", estime Jérôme Malhache. Au bas mot, on estime à 139.000 le nombre de soldats morts pendant ce conflit, dont beaucoup ont succombé des suites de leurs blessures ou de maladies. "Beaucoup aussi sont décédés comme prisonniers en Allemagne, cette dimension est encore assez peu connue", poursuit le spécialiste.

Lien

7 commentaires

Stockebrand Philippe le 26 Juillet 2020 à 21h41

Bonjour à toutes et tous,
Je suis belge mais une partie de ma famille provient d'Allemagne (mariage à Verviers (B) en 1872 entre 1 jeune homme allemand et 1 jeune fille belge ayant vécu jusque +/- 8 ans auparavant à Essen - Werden (Ruhr).
Ma question est : existe-t'il en Allemagne un site (en français) ou un service pouvant donner des renseignements sur la conscription entre 1863 et 1872 ?
Merci d'avance pour vos réponses ou pistes de recherches.

Mireille PAILLEUX le 24 Juillet 2020 à 14h42

bonjour, j'ai transmis votre proposition au Cercle du Loiret. Xavier Guyot doit prendre contact avec vous. merci de votre message. ffg.index1870@gmail.com

Plan du site La Revue française de Généalogie