Depuis Salt Lake City, Rootstech London se prépare

Catégorie : Rencontres, Etats-Unis  |  le 15 Avril 2019 par Guillaume de Morant

Les organisateurs de Rootstech planchent déjà depuis plusieurs mois sur un exercice peu facile. Comment reproduire à Londres le succès de cet énorme congrès de généalogie, sans tomber dans les pièges du copier-coller d'une manifestation américaine, qui à coup sûr ne prendrait pas en Europe ?

D'autant plus qu'à Salt Lake City, 80% des visiteurs sont membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, mais cette proportion sera sans doute beaucoup plus faible à Londres. C'est pour cela par exemple que la traditionnelle journée des familles du samedi a été supprimée, remplacée par l'entrée gratuite pour les enfants pendant toute la durée du congrès.

La manifestation pourrait toutefois attirer un très large public, venant de loin. Les origines des premières réservations constituent un signe encourageant : elles proviennent de toute la Grande-Bretagne, mais aussi des pays du nord et du sud de l'Europe et même d'Australie, du Canada et d'Afrique.

Actuellement, les organisateurs cherchent comment attirer les Français. La solution a été vite trouvée, déjà deux intervenants français ont été sélectionnés comme speakers. Déjà présents en juin au salon de Birmingham The Genealogy Show, les généalogistes professionnels Jérôme Malhache et Muriel Ochoa-Gadaut seront chargés en octobre à Londres de présenter les ressources des archives françaises pour qui a un ancêtre français ou étranger passé ou installé sur le sol hexagonal.

Cela passera sans doute aussi par quelques ateliers dans notre langue, comme il y en aura aussi dans d'autres langues. Mais attention, la majeure partie des activités de Rootstech sera en anglais. Anglophobes s'abstenir !

Rootstech London, du 24 au 26 octobre 2019 ne sera donc ni tout à fait le même, ni tout à fait un autre salon de généalogie. Plus de 150 ateliers sont déjà programmés sur des sujets comme l'ADN, l'organisation du travail d'enquête généalogique et le recueil d'anecdotes familiales. Le hall d'exposition accueillera plus de 100 stands avec pour ambition d'attirer beaucoup de monde autour des têtes d'affiche des opérateurs commerciaux internationaux (23andme, MyHeritage, Ancestry, etc.)

Une autre chose est déjà sûre, comme aux Etats-Unis, chaque journée aura son grand spectacle, un show avec des célébrités chargées d'attirer le grand public en racontant les meilleurs anecdotes de leur vie personnelle en lien avec leur quête familiale ou généalogique.

Quelques noms filtrent déjà, très connus des américains et des anglais : le comédien et scénariste Donny Osmond, le boulanger italien de la télé-réalité US Buddy "Cake Boss" Valastro et l'acteur réalisateur LeVar Burton. Et d'autres visages sans doute plus familiers en Europe s'ajouteront bientôt à la liste.

Quant à l'idée d'organiser peut être un Rootstech dans un autre pays, elle fait son chemin. La France a bien sûr été évoquée, comme d'autres pays européens où la généalogie compte parmi les loisirs populaires. Mais Familysearch doit d'abord établir le succès de Londres avant de penser à d'autres destinations.

Liens

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie