Forum

Offre de recherche (simple particulier) GARD

Vous devez vous connecter pour ouvrir une nouvelle discussion ou poster un message dans le forum.

7 contributions / 0 nouveau(x)
Dernière contribution
Portrait de romeo
#1
Bonjour ! Je peux effectuer des recherches gratuites (entraide) aux archives départementales du GARD et de la Ville de NIMES.
Portrait de Gérard SORUS
Bonjour,Merci beaucoup pour votre offre d'aide. Je recherche une éventuelle transcription de décès, à St Jean du Gard, après 1854, de Auguste François FABREGUE, né à St Jean du Gard le 14/04/1821, fils de Claude François FABREGUE et de Suzanne VIALA. Il a beaucoup voyagé et a disparu après 1854, peut-être sa commune de naissance a-t-elle reçu copie de son acte de décès.
Portrait de romeo
Bien reçu votre message. Je me rendrai aux archives cette semaine. Su le site généanet Il y a des éléments que vous devez déjà connaître (fusiller marin, La réunion, peut-être Diégo Suarez à Madagascar, et un acte de notoriété dressé par un Juge de Paix de la Réunion en 1873 certifiant que Auguste avait disparu dès 1850. Ce qui me trouble le plus c'est que le couple FABREGUE - Marie Ernestine DESGRAVES à eu 6 enfants dont 1 né en 1854 sur l'île d'Oléron mais surtout 2 filles nées en 1864 et 1867 avec le couple comme parents. Je sais bien que, si la mère ne dit rien, l'enfant est présumé issu de la communauté mais cela est bizarre.. Peut être que le certificat de notoriété établi en 1873 a rectifié la situation ? Je vous tiens au courant. Cordialement.
Portrait de Gérard SORUS
C'est absolument exact, à ceci près qu'il y a eu deux enfants nés à Oléron, un en 1849 (mon arrière-grand-père, Frédéric Stanislas qui a toujours vécu en métropole, pourquoi, c'est une autre énigme) et un en 1854, Auguste Napoléon, qui lui a rejoint La Réunion puisqu'il y est décédé en 1878. Chronologie : Auguste François FABREGUE et Marie Ernestine DESGRAVES se marient en 1847 à La Réunion, une fille naît dès la fin 1847. Puis pour une question de succession, le couple est présent à Oléron en 1849, Frédéric Stanislas naît à cette occasion. En octobre 1850, les parents sont de nouveau à La Réunion (naissance d'une fille, déclarée par le père). En 1854, retour à Oléron (la succession n'est toujours pas réglée) et naissance à cette occasion d'Auguste Napoléon. Après, on n'a plus de nouvelles du père, sauf en 1862 où, lors de la vente judiciaire qui met fin au feuilleton de la succession à Oléron, Marie Ernestine DESGRAVES est présente et Auguste François FABREGUE est déclaré sans domicile ni résidence connus, après avoir vécu à La Réunion, en Afrique et en Italie. Marie Ernestine a encore eu ensuite deux filles à La Réunion, nées FABREGUE puisque son mari est seulement "actuellement absent de la colonie". Quand chaque enfant a voulu se marier, faute de consentement ou d'acte de décès du père, il a fallu produire un acte de notoriété établissant sa disparition, depuis 1850 pour les enfants de La Réunion, depuis 1854 pour mon arrière-grand-père. Quand ce dernier s'est remarié en 1899, à 50 ans, il a produit le même acte de notoriété, établi en 1876 pour son premier mariage par le juge de paix de St Pierre d'Oléron...Marie Ernestine DESGRAVES est décédée à St Denis (Réunion) en 1901, elle est alors dite "veuve d'Auguste François FABREGUE, de son vivant propriétaire à St Jean du Gard".Encore merci. Cordialement.
Portrait de romeo
Bonjour, J'ai trainé un peu car la grippe m'a rattrapée ! Tout va bien. Je suis allé aux archives où je connait bien la directrice qui est une amie. la reproduction sur microfilm de l'acte de naissance d'Auguste FABREGUE (registre de la commune de Saint Jean-Jean du Gard cote 5 MI 26/18) ne porte aucune mention. les archives n'ayant que le double de la collection du Greffe je me rapproche de la Mairie. Si cela se révèle négatif, ce qui est tout à fait plausible, nous ferons une recherche acte par acte ! après 1850. Dans mon arbre j'ai eu deux cas se rapprochant du votre : En épluchant un registre je tombe tout à fait par hasard sur un acte (décès) dressé par l'armée française après le décès d'un aïeul (rien en marge de l'acte de naissance) j'ai eu de la chance car il n'y avait rien en marge de l'acte de naissance. Autre cas : je cherchais des renseignements sur un ancêtre décès dans un village d' Eure et Loire le 9 décembre 1870. a) je me rends compte que ce jour là avait eu lieu une bataille entre les prussiens et l'armée des volontaires de l'Ouest (9.000 morts en une seule journée). Mais pas plus. b) Toujours en fouillant je tombe encore par hasard sur un jugement de 10 pages. Demande de la veuve ayant 3 enfants en bas âge pour que le décès de son mari soit officialisé. Elle a obtenu satisfaction car une fosse commune ont été retrouvés sa plaque d'identité, des vêtements et des papiers lui appartenant (en très mauvais état). C'est pour vous dire que s'il y a eu une jugement ou une déclaration de décès quelconque il faut espérer. Cela va demander du temps mais je pense que cela vaut le coup ! Je suis un accrocheur !!!! A bientôt, Bien amicalement.
Portrait de Gérard SORUS
Bonjour,Je vous remercie beaucoup pour les recherches entreprises, je ne voulais pas vous imposer des travaux démesurés. Je parlais de transcription d'acte de décès, et non de mention marginale du décès sur l'acte de naissance, qui n'existe que depuis 1945. Cette transcription éventuelle est à rechercher classiquement dans les registres de décès, et donc d'abord dans les tables décennales. C'est la commune de naissance qui recevait, dans certains cas de figure (décès à l'étranger par exemple, mais pas uniquement), une copie de l'acte de décès et la recopiait dans son registre des décès, à la date de réception. J'ai déjà rencontré beaucoup de tels actes, surtout dans la deuxième moitié du 19ème siècle. Bien cordialement.
Portrait de romeo
Bonjour, Bien sûr je suis bien au courant de ces faits, mais je pensais qui l'y aurait peut - être un renseignement quelconque même au crayon (j'ai eu le cas d'une annotation par une personne qui avait retrouvé une déclaration de décès et je voulais vérifier). Par contre je me propose donc de consulter les registres 1 par un (dans un premier temps que les registres décès) Je sais que cela est assez long mais que faire si nous voulons être sûr ! Cela ne me pose aucun problème, comme je vais très souvent aux archives je consacrerai une heure à chaque fois. Ne vous inquiétez pas ce me fait extrêmement plaisir de vous rendre service. Pour info les archives mettront en ligne cette année les matricules. Par contre pour les registres d'état-civil il faudra attendre jusqu'en 2017 ! La numérisation commence à peine ! Bien à vous