Infos

Jean-Baptiste Rouxel, pilote de marine

Par Anonyme

Jean-Baptiste Rouxel mon grand-père est né le 2 juin 1884 à Trigavou, aujourd’hui commune de Pleslin alors dans le département des cotes du nord. Orphelin de père à quatorze ans, il part au Havre ou il embarque sur les navires de la Compagnie Générale Transatlantique.

À vingt ans, il fait son service militaire dans la marine. Se trouvant bien dans cette arme, il s’engage à la fin de son service et devient pilote de la flotte. La veille de la déclaration de guerre, Jean-Baptiste se trouve à Cherbourg sur le sous-marin « Nivose » en qualité de pilote. Pendant trois ans, il va faire au départ de Cherbourg la chasse aux sous-marins allemands. Le 4 juillet 1917 il est nommé pilote sur le « Noma », yacht appartenant au milliardaire William Vincent Astor et transformé en chasseur de sous-marins. Après quelques homériques poursuites de submersibles allemands, Jean-Baptiste est nommé pilote sur le destroyer américain « Cummings » en septembre 1917. Durant 14 mois, sa mission consistera à ouvrir la route des convois venant des USA vers le port de Brest.

Dans la nuit du 21 au 22 septembre 1918, dans une tempête épouvantable, sa parfaite maîtrise de son art lui fera sauver le convoi H.83 transportant des troupes et qui allait s’échouer sur Ouessant. Pour sa conduite lors de la grande guerre, il recevra la Légion d’honneur, la médaille militaire et la Croix de guerre avec palmes. Il terminera sa carrière dans la « Royale » en participant comme pilote sur l’aviso « Quentin Roosevelt » à la recherche d’Amundsen et de René Guilbaud. Jean-Baptiste s’éteindra au Minihic sur Rance (35), le 28 avril 1980, à l’âge de 95 ans.

Commentaires