Infos

Le Congrès de généalogie de Marseille est fini, cap sur Poitiers en 2015

Par Anonyme

La question était sur toutes les lèvres lors de la séance de clôture du congrès de Marseille en cet après midi du dimanche 2 juin 2013 : la fréquentation a t-elle progressé par rapport au précédent congrès tenu à Lille en 2011 ? Michel Sémentery, le président de la Fédération s'est voulu très rassurant : sans avoir les chiffres définitifs, au dernier décompte, le nombre de congressistes s'est établi à 1080 (il y en avait 300 à Lille) et les visiteurs étaient plus de 1.600 à avoir franchi l'entrée ce dimanche midi (contre 1058 à Lille). Les organisateurs marseillais ont donc pu afficher leur satisfaction, même si les sourires étaient un peu crispés en raison de deux malaises ayant touché dimanche des membres de l'organisation et leurs proches (et nécessité l'intervention des équipes de secours).

Sur le plan strictement généalogique, le Congrès se termine donc sur une note positive. Même si les exposants n'ont pas noté de folie particulière, ni de hordes de généalogistes se ruant sur leurs stands, de l'aveu de tous, la fréquentation a été régulière et de qualité. La baisse significative du prix d'entrée (à 3 € contre 8 € à Lille) a sans doute permis la hausse spectaculaire du nombre des visiteurs, mais pour autant, le public est resté le même : des passionnés avant tout et peu de débutants néophytes.

Le cocktail "salon de généalogie, conférences et visites touristiques", immuable depuis de nombreuses années a rempli son office selon un bel équilibre. Les visiteurs ont arpentés les allées et posé leurs questions aux spécialistes, associations et professionnels. Les généalogistes purs et durs se sont inscrits en masse aux conférences qui ont fait quasiment toutes salles combles. Enfin, les conjoints se sont divertis entre les sorties "patrimoine", les visites touristiques et les soirées (grecque et de gala). Cette belle harmonie est-elle menacée par l'arrivée des nouveaux généalogistes, plus jeunes et férus de nouvelles technologies ?

L'avenir le dira, car un congrès chassant l'autre, celui de Poitiers s'ouvrira dans deux ans. La tradition veut que la parole soit donnée aux organisateurs du prochain et tous les regards sont désormais braqués sur ce rendez-vous incontournable de la généalogie en France. Thierry Chestier, du Cercle généalogique poitevin a annoncé la tendance : 2015 sera un Congrès innovant et le premier des changements n'a l'air de rien, mais il s'agit de saison.

La réunion se tiendra en effet au début de l'automne au mois d'octobre 2015, alors que traditionnellement, le Congrès se tient au printemps. Le Poitou bénéficie d'une très belle arrière-saison et est doté du même ensoleillement que la région Provence-Alpes-Côte d'Azur a souligné malicieusement l'organisateur. Question innovation, les stands ne devraient plus être réservés aux associations et aux professionnels, mais s'ouvrir également aux généalogistes individuels. Chacun devrait pouvoir exposer ses travaux, arbres généalogiques et réalisations personnelles. Cela suffira t-il pour renouveler le genre ? Le compteur est lancé, les organisateurs ont désormais deux ans pour le montrer...

Liens

Commentaires